Les 10 principaux motifs de démission: pourquoi les professionnels des RP claquent la porte

Les 10 principaux motifs de démission: pourquoi les professionnels des RP claquent la porte

15 janvier 2020

Des compétences en leadership du supérieur insuffisantes, une meilleure proposition ailleurs et trop peu de défis professionnels sont les trois motifs de démission les plus courants chez les professionnels de la communication. Tel est le résultat du Trendmonitor sur les relations publiques de news aktuell. Cette filiale de dpa s’est adossée à Faktenkontor pour demander aux cadres et aux spécialistes suisses des RP quels étaient selon eux les trois motifs de démission les plus probables. 130 communicants ont participé à ce sondage.

Selon celui-ci, pour la plupart des interrogés, un mauvais leadership
inciterait à démissionner (28%). Presque autant des professionnels
des relations publiques quitteraient leur emploi actuel s’ils trouvaient mieux chez un autre employeur (27%). Un sondé sur quatre déclare qu’il démissionnerait à cause d’un manque de défis ou d’un travail insatisfaisant (25 et 23% respectivement), un sur cinq en raison d’une culture du travail conservatrice ou des perspectives de carrière médiocres (19% à chaque fois).

Les heures supplémentaires et le stress débouchent en revanche moins souvent sur une démission. En effet, seulement 8% des personnes interrogées déclarent qu’elles claqueraient la porte en raison d’une pression excessive, et seulement 3% citent les heures supplémentaires comme motif de démission le plus probable.

Voici les raisons qui poussent les professionnels des RP à démissionner:

1. Compétences en leadership du supérieur insuffisantes: 28%
2. Meilleure proposition de la part d’un autre employeur: 27%
3. Pas assez de défis professionnels à relever: 25%
4. Travail insatisfaisant: 23%
5. Culture du travail conservatrice: 19%
6. Perspectives de carrière médiocres: 19%
7. Rémunération insuffisante: 14%
8. Mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée: 13%
9. Problèmes personnels avec le supérieur: 12%
10. Mauvaise ambiance dans l’équipe: 10%
11. Trop de pression: 8%
12. Trop de stress: 8%
13. Patron colérique: 6%
14. Mauvaise compatibilité avec la vie de famille: 4%
15. Trop peu de formation: 4%
16. Conflits personnels avec les collègues: 3%
17. Trop d’heures supplémentaires: 3%
18. Trop peu de vacances: 2%

Source: Observatoire des tendances RP de news aktuell et Faktenkontor; sondage réalisé auprès de 130 cadres et spécialistes des RP en mars 2019.

Recommandé pour vous

Communiqué
La valeur totale des 100 entreprises les mieux cotées du monde atteint un niveau...
La capitalisation boursière des 100 sociétés les mieux valorisées au monde a aug…
Communiqué
La puissance financière de la nouvelle génération de femmes fortunées provoque des changements au...
La puissance financière croissante de la nouvelle génération de femmes fortunées…
Communiqué
Plus d’hygiène à la maison : les appareils Miele éliminent efficacement les virus
Photos © Miele Label d’hygiène pour les lave-vaisselle, les lave-linge et les sy…
Communiqué
Gilead obtient une autorisation à durée limitée de Swissmedic pour son médicament Veklury® (remdesivir)...
Gilead obtient une autorisation à durée limitée de Swissmedic pour son médicamen…
Communiqué
Asteria renforce son équipe de dette privée
Photos © Sarunas Kubilickas  En décembre 2020, Asteria Investment Managers (« As…
Communiqué
Le Groupe REYL nommé « Best HNW Team – International Clients » par WealthBriefing
Le Groupe REYL est fier de s’être vu décerner le prix « Best HNW Team – In…