L’Edito de Thierry Dime – N’abdiquons pas

Chers Décideurs,

L’un des ingrédients de la réussite de la Suisse est sa stabilité politique, économique et sociale car elle a toujours été indispensable à l’instauration d’une véritable relation de confiance. Grâce à elle, son économie a durant des décennies, transformé les découvertes en réussites et a surtout amélioré la prospérité et la qualité de vie pour tout un chacun. Il est donc important de chérir cette stabilité.

On ne peux se permettre aujourd’hui, sous le prétexte de régler un différent fiscal avec un pays, de faire une entorse à notre législation car, si nous avions accepté la « Lex USA », on aurait également accepté d’ouvrir une boite de pandore. Cela porterait une grave atteinte à cette stabilité qui a été construite au fil du temps et poserait un problème de fiabilité avec un risque que les lois d’aujourd’hui changent suivant l’humeur de pays forts.

En rejetant la « Lex USA », nous sommes conscients que les poursuites judiciaires contre les banques suisses s’annoncent inévitables et les conséquences sur notre économie risquent d’être néfastes. Il est cependant important d’envoyer un signal à la communauté internationale : la petite Suisse n’abdiquera pas mais reste ouverte à toutes solutions qui respecteraient son intégrité, son indépendance et les principes d’un Etat de droit.

Retour haut de page