Le nombre d’abonnés Netflix stagne, les actions chutent

Le nombre d’abonnés Netflix stagne, les actions chutent

4 mai 2021

La croissance du nombre d’abonnés alimentée par la pandémie de Netflix ralentit beaucoup plus rapidement que prévu, car les personnes qui ont été enfermées à la maison sont en mesure de sortir et de faire d’autres choses à nouveau. Le service de streaming vidéo a gagné 4 millions d’abonnés supplémentaires dans le monde de janvier à mars, son plus petit gain sur une période de trois mois en quatre ans.

La performance rapportée mardi était d’environ 2 millions d’abonnés de moins que ce que la direction et les analystes avaient prédit que Netflix gagnerait au cours du premier trimestre.

Cela a marqué une énorme baisse par rapport à la même période l’année dernière lorsque Netflix a gagné près de 16 millions d’abonnés. Cela est venu juste au moment où les gouvernements du monde entier imposaient des verrouillages qui ont créé une énorme audience pour le principal service de streaming vidéo.

Signalant que la tendance se poursuit, Netflix prévoit une augmentation de seulement 1 million d’abonnés dans le monde au cours de la période actuelle d’avril à juin, contre une augmentation de 10 millions d’abonnés à la même période l’année dernière. « C’est juste un peu bancal pour le moment », a déclaré le co-PDG de Netflix, Reed Hastings, lors d’une discussion sur les résultats de la société diffusée mardi.

Les investisseurs secoués

La mauvaise performance du début de l’année a ébranlé les investisseurs, entraînant une baisse de plus de 8% des actions de la société de Los Gatos, en Californie, dans le cadre du trading prolongé, même si les revenus de Netflix ont atteint les objectifs des analystes et que ses bénéfices ont dépassé les estimations. Netflix a gagné 1,71 milliard de dollars, soit 3,75 dollars par action, plus que doubler par rapport à il y a un an. Les revenus ont grimpé de 24% par rapport à la même période l’an dernier pour atteindre 7,16 milliards de dollars.

Le ralentissement inévitable de la croissance des abonnés avait été largement télégraphié par la direction de Netflix dans des rappels répétés que ses gains étaient une anomalie due à une pandémie. Maintenant qu’une partie des populations est vaccinée et que les mesures de restrictions de déplacement sont levées, les gens peuvent se déplacer plus librement et trouvent d’autres occupations.

« Tout se résume en un seul mot : COVID », a déclaré mardi Spencer Neumann, directeur financier de Netflix. La grande question est de savoir quelle sera l’ampleur de la baisse de cette année par rapport à l’augmentation de 37 millions d’abonnés dans le monde l’année dernière – de loin la plus importante depuis que Netflix a étendu son service de location de DVD en streaming vidéo il y a 14 ans. L’analyste de Third Bride, Scott Kessler, a émis l’hypothèse que le démarrage lent de cette année pourrait pousser la direction de Netflix à modifier ses prix ou à affiner sa stratégie pour aider à stimuler sa croissance d’un trimestre à l’autre. 

Netflix reste tout de même leader dans son domaine

Netflix, cependant, reste loin devant le reste du peloton, avec près de 208 millions d’abonnés dans le monde. Il bénéficie également d’une gamme de programmes primés comprenant des séries toujours populaires telles que « Stranger Things », « The Crown » et « Ozark », avec plus de succès potentiels toujours en préparation dans une usine vidéo qui prévoit de dépenser 17 milliards de dollars sur la programmation cette année seulement.

Hastings et Neumann ont minimisé l’impact d’une concurrence plus rude.

« Il y a un grand potentiel de croissance si nous restons concentrés et continuons à nous améliorer », a déclaré Neumann. Une grande partie de la programmation de Netflix a été financée par emprunt, mais la société ne s’attend plus à devoir emprunter pour payer ces factures. De plus, Netflix rapporte désormais plus d’argent qu’il n’en brûle, ce qu’il a rarement fait dans le meilleur des cas. Après avoir affiché un flux de trésorerie positif de 1,9 milliard de dollars l’année dernière, Netflix s’attend à atteindre le seuil de rentabilité cette année.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business ici

Recommandé pour vous

A la Une
Pourquoi un leader devrait-il établir un lien plus profond avec ses équipes ?
Faire preuve d’émotion sur un lieu de travail peut être un défi pour de no…
A la Une
Commodity Monthly Monitor
Commodities had their best quarterly performance in a decade – 16 Jun 2021 ̵…
A la Une
Le paiement par reconnaissance faciale va-t-elle trop loin ?
Pendant longtemps, pour s’acquitter de la contrepartie de leurs achats, la…
A la Une
Comment lutter contre la paresse sociale du management collaboratif ?
La tendance depuis quelques années en matière de management est à l’horizontalit…
A la Une
Retourner au bureau, mais avec plus de flexibilité
La crise sanitaire du coronavirus a bouleversé nos habitudes. Que cela concerne …