Détecter les limites entre vie professionnelle et vie privée

Les entreprises constatent peu à peu que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est essentiel pour que l’implication des collaborateurs soit maximale. Quelles sont les choses à savoir ?

L’hyperconnectivité rend la frontière entre la vie professionnelle et la vie privée de plus en plus floue. Elle ne suffit cependant pas à elle seule à expliquer ce phénomène. En effet, plusieurs changements dans le monde du travail ont fait de cette conciliation une problématique centrale pour les organisations. Parmi eux il y a notamment l’évolution de la cellule familiale ou encore la digitalisation et l’intégration des nouvelles technologies qui exigent une plus grande agilité des entreprises.

Admettre le concept de déconnexion quotidienne

La technologie a révolutionné à la fois le lieu de travail et la relation au travail. Le flou entre vie professionnelle et vie privée a été accentué par l’apparition et l’utilisation massive des objets connectés. L’étude « Blurring » publiée par France PageGroup début 2017 montre que 75 % des Français équipés d’appareils mobiles professionnels travaillent pendant leur temps libre. La plupart des salariés sont amenés à consulter leurs emails ou à répondre à des appels professionnels en dehors de leur temps de travail. Même les moments de grande coupure comme les vacances seraient impactés. La nouvelle loi du Travail entrée en vigueur le 1er janvier 2017 cherche, par le droit à la déconnexion, à scinder le rapport entre vie professionnelle et vie privée mais aussi à éviter une connexion permanente. D’autres mesures sont également envisageables pour retrouver un équilibre entre ces deux vies comme le télétravail.

Hiérarchiser les tâches et savoir déléguer

Pour mieux concilier vie professionnelle et vie privée, les salariés souhaiteraient plus de souplesse dans leurs horaires et adapter leur rythme en fonction de la charge de travail. Mais en attendant que de telles mesures soient mises en place dans les entreprises, différents moyens peuvent permettre de trouver le bon équilibre. La hiérarchisation des tâches et des priorités tant personnelles que professionnelles est indispensable. Faire une liste en indiquant les points importants et les barrer au fur et à mesure que les tâches sont réalisées contribue à réduire le stress et éviter les oublis. Savoir déléguer pour un chef d’entreprise est tout aussi essentiel. Pour un dirigeant, la volonté de tout assumer est souvent tentante. Pourtant, elle augmente le stress et le risque de débordement. La clé de la réussite pour se libérer du temps est de faire confiance à ses collaborateurs.

Savoir poser des limites

En tant que responsable ou dirigeant, il faut savoir dire « non » et poser des limites lorsque cela est nécessaire. Il est par exemple possible de refuser une réunion tardive et proposer un horaire plus convenable pour la vie de famille. De même, il est légitime de se déconnecter le soir et le week-end, les emails pouvant attendre votre présence au bureau.

La conciliation entre travail et vie privée est devenue une question primordiale pour tous et qui ne cesse de faire débat. De plus en plus d’entreprises se saisissent de la question et investissent dans de réelles politiques durables de qualité au travail.

Laisser un commentaire

Retour haut de page