5 bonnes raisons d’externaliser son marketing

A l’heure où l’économie européenne stagne, les entreprises restent prudentes dans leurs investissements.

Souvent taxé de « mange-budget », le marketing demeure un outil de management incontournable pour étayer sa stratégie, cibler son client et lui adresser le message qui motivera son acte d’achat. Au cours des 25 dernières années, l’émergence de sous-branches et de nouveaux métiers du marketing complique le choix des dirigeants. D’où l’intérêt d’opter pour une expertise externe.

1. Maîtriser les coûts

Plus la structure est petite, plus il est crucial de faire les bons investissements. Le choix des fournisseurs est déterminant alors que les prestataires de tous azimuts saturent le marché. Les professionnels témoigneront de la difficulté de s’entourer d’intervenants fiables qui, en plus de pratiquer des prix abordables, savent respecter les délais. Se tromper de stratégie ou de fournisseur, planifier son opération à la va-vite, sont de fréquentes erreurs d’anticipation qui peuvent mener un projet à l’échec, impact financier compris. Pourquoi se priver d’un appui externe ? De nombreuses initiatives existent à ce sujet.

2. Libérer des ressources

Un congé maternité ou tout autre imprévu peut grever temporairement des ressources, parfois déjà surchargées. Pour tenir le planning et garder un message cohérent en préservant ses collaborateurs, le dirigeant qui choisit d’externaliser le surplus apaisera le flux de travail au sein de l’entreprise. Le coordinateur externe mandaté sélectionnera les prestataires, gérera le processus et sera garant du résultat. Retour sur investissement qualitatif : préserver la santé de son équipe via une solution professionnelle.

3. Trouver des compétences spécifiques

Les actions marketing d’une société varient au fil du temps – projets web, relations médias, partenariats d’affaires, identité visuelle, communication interne, etc. Prenons l’exemple de la mise en place initiale de votre organisation marketing. L’intervenant doit avoir une vision à la fois globale et détaillée de la fonction marketing et de son articulation (Produit, Prix, Distribution et Promotion). Il amène son réseau de prestataires et de contacts, qui vaut son pesant d’or. Un profil senior est donc nécessaire… pendant environ un an et demi ! Après cela, ses qualifications seront inadaptées à des tâches exécutives, sauf si l’objectif est de former une équipe complète. La société peut aussi axer sa stratégie sur l’e-commerce, pousser la présence médias ou encore vouloir une visibilité dans certains réseaux. La personne avec toutes les qualités étant rare, sous-traiter sera profitable pour accéder temporairement à un savoir-faire pointu. L’entreprise épargnera des frais de formation et de recrutement et des charges sociales. Le responsable marketing obtiendra un travail soigné en pouvant se consacrer en parallèle à la suite des opérations, sa performance s’en verra accrue.

4. Gagner du temps

Vos produits sont vendus sur Internet ? Impliqué au début du projet, un consultant sera de bon conseil stratégique. Côté opérationnel, il impliquera ses propres contacts et si le projet requiert peu de supervision, il permettra la relation directe avec le prestataire. Ceci évitera les interlocuteurs multiples et le temps passé à tester les fournisseurs. Connaître un sous-traitant lissera aussi les potentielles incompréhensions dues entre autres aux termes techniques. Une interface entre les besoins de l’entreprise et les impératifs techniques du fournisseur est une réelle plus-value.

5. Commercer durable

Une approche de collaboration durable garant par ailleurs la bonne entente au sein d’un projet, gage de productivité. Le confort généré par la confiance mutuelle, représente un axe fort de la durabilité des rapports commerciaux. Souvent sacrifiés sur l’autel de la productivité, le respect mutuel et l’écoute pourraient faire l’objet d’un article à part entière. Une approche gagnant-gagnant reste la clé de rapports humains sains et de la pérennité du monde du travail.

Retour haut de page