Et si la fronde du petit commerce cachait l’arbre derrière la forêt ?

Et si la fronde du petit commerce cachait l’arbre derrière la forêt ?

25 novembre 2020

Depuis plusieurs semaines, les mesures de reconfinement ont poussé la majorité des petits commerces à fermer. La situation semble avantager le géant du e-commerce Amazon pour qui l’affaire est plus que bénéfique. En effet, le chiffre d’affaires de la firme a augmenté de 40 % depuis le début de la crise sanitaire. Et pendant que le géant américain s’enrichit, les petits commerces, eux, se voient de plus en plus asphyxiés par la situation. Cela a engendré une vague de révoltes et d’indignations de la part des acteurs concernés. Un peu partout dans le monde, les appels au boycott se multiplient et les consommateurs sont de plus en plus appelés à éviter les produits Amazon.

Une mobilisation anti Amazon

Depuis plusieurs jours, dans le cadre des mesures de lutte contre le coronavirus, le gouvernement a ordonné la fermeture des commerces non essentiels. Cette situation a provoqué la colère et la frustration des petits commerçants qui avaient déjà des difficultés à s’en sortir depuis le début de cette crise. Seules les entreprises de commerce en ligne comme Amazon sont les grands gagnants de l’histoire.

Alors que la perspective du Black Friday fait monter les tensions d’un cran, les propriétaires des commerces non essentiels crient au scandale et particulièrement à une concurrence déloyale. Une réouverture des centres commerciaux est donc réclamée. Dans ce contexte fiévreux, les autorités ont demandé à leurs citoyens de consommer les produits locaux et de ne pas alimenter le chiffre d’affaires du géant américain. Cependant, malgré les nombreuses critiques dues à la polémique concernant la fermeture des commerces non essentiels, Amazon poursuit sa croissance, et ce, de façon exponentielle.

Amazon, le grand vainqueur de ce bras de fer

La crise sanitaire, loin d’affaiblir la plateforme de e-commerce, n’a fait que booster celle-ci. En effet, la société est très présente en Europe et ses services sont sollicités par plusieurs millions de consommateurs. À travers ces 46 centres de distributions, Amazon emploie plus de 65 000 personnes réparties dans plusieurs pays du continent. Il ne fait ainsi aucun doute qu’Amazon a un impact positif dans la plupart des pays européens.

Poursuivant son élan, la firme internationale prévoit d’ouvrir chaque année dans plusieurs pays entre 5 et 10 agences de livraison, mais également un grand centre de distribution. Certaines protestations se font toutefois entendre concernant ces projets au niveau local. En France par exemple, de nombreuses personnes ont tenu une manifestation pour s’opposer à l’installation d’Amazon près de Colmar.

Des critiques qui continuent malgré tout

Amazon est considéré comme l’un des principaux acteurs de l’optimisation fiscale. Pour l’année dernière (2019), la société a révélé avoir payé 420 millions d’euros d’impôts en France avec 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Mais en comparaison avec son chiffre d’affaires annuel, cela peut être considéré comme très insuffisant.

Par ailleurs, le groupe est critiqué pour les conditions de travail de ses salariés. Durant le premier confinement, des sites d’Amazon ont été fermés en Europe pour certains problèmes concernant les mesures sanitaires. En effet, les salariés ne respectaient pas les limites de distanciation sociale et autres mesures prises pour lutter contre la pandémie.

Malgré les protestations, Amazon continue de prospérer. Le géant a bien prévu de profiter de son « Black Friday », le vendredi 27 novembre 2020, même si cela doit accroitre le nombre de ses détracteurs ! 

Et si les plateformes web venaient en aide aux petits commerçants ?

Il est évident que la situation des petits commerçants est plus que critique, d’autant plus qu’à l’approche des fêtes de fin d’année les choses ne semblent pas s’améliorer. Pourtant, en temps normal, ces périodes de fin d’année constituent pour les commerçants l’occasion de relever leur chiffre d’affaires. Malheureusement, ces derniers ne voient toujours pas le bout du tunnel. Très peu de boutiques ont un site internet. Pour faire face à cette situation, la plupart devront se réinventer afin de ne pas avoir à fermer définitivement leurs portes.

Plusieurs initiatives ont donc été lancées à travers les différents pays européens concernés, notamment la publicité sur les réseaux sociaux. Les commerçants sont ainsi invités à créer des pages Facebook pour faire valoir leurs produits. De nombreux groupes sur Facebook ont également été créés pour voler au secours des vendeurs locaux.

Sur Internet, les consommateurs sont encouragés à consommer des produits locaux. Les commerçants peuvent également compter sur l’appui de nombreuses associations et celle des collectivités. Ainsi, des plateformes de e-commerce locales ont été lancées afin de permettre aux clients de faire leurs achats en ligne, exactement comme avec Amazon. Ils peuvent dorénavant bénéficier de système de paiement sécurisé, de la livraison à domicile ou encore d’un service de retrait de marchandises.

Par ailleurs, les autorités gouvernementales et locales s’impliquent activement dans ces divers projets afin de permettre aux commerçants de se relever progressivement. Pour ce faire, plusieurs fonds de financement ont été levés pour permettre aux commerçants de faire face à la concurrence.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Décryptage ici

Recommandé pour vous

A la Une
Comment amorcer un management de transition pertinent ?
Lorsque l’entreprise passe par une période de changement, le management de trans…
A la Une
Pourquoi un leader devrait-il établir un lien plus profond avec ses équipes ?
Faire preuve d’émotion sur un lieu de travail peut être un défi pour de no…
A la Une
Commodity Monthly Monitor
Commodities had their best quarterly performance in a decade – 16 Jun 2021 ̵…
A la Une
Le paiement par reconnaissance faciale va-t-elle trop loin ?
Pendant longtemps, pour s’acquitter de la contrepartie de leurs achats, la…
A la Une
Comment lutter contre la paresse sociale du management collaboratif ?
La tendance depuis quelques années en matière de management est à l’horizontalit…