Interview de Didier Rivière: « L’entrepreneur doit avoir une intelligence pragmatique »

Interview de Didier Rivière: « L’entrepreneur doit avoir une intelligence pragmatique »

13 janvier 2022

Photo © Didier Rivière

Interview de Didier Rivière – Créateur et Propriétaire de Boutiques Hôtel de luxe

International Leader: Ralph Lauren, Richard Branson, Steve Jobs ou Bill Gates n’ont pas décroché de diplôme, alors qu’ils sont à la tête des plus grandes entreprises. Faut-il avoir un diplôme pour réussir ?

Didier Rivière: Je pense que l’on apprend toute sa vie. Il faut savoir écouter et regarder. L’entrepreneur doit avoir une intelligence pragmatique, ce qui n’est pas spécialement enseigné dans les écoles.

International Leader: Vous êtes l’exemple parfait du « self made man » qui a cru en ses idées, accepte ses échecs et cherche à transmettre des valeurs. Votre succès montre avec brio que l’ascension sociale est possible. Quel regard portez-vous sur votre parcours ?

Didier Rivière: Je suis à la fois fier et aussi très critique. Dans les années 80 et 90 tout était beaucoup plus simple et je pense avoir un peu trop cédé à la facilité et pas assez travaillé. Actuellement tous les secteurs d’activités demandent beaucoup de professionnalisme et une grande capacité d’adaptation. Je pense avoir su m’adapter à ces changements.

International Leader: Dans “ Outliers: The Story of Success ”, Malcolm Gladwell explique que le succès d’une personne n’est jamais de son seul fait. C’est le fruit d’un contexte et d’un environnement très particulier. Quels sont les ingrédients de votre succès ?

Didier Rivière: La publicité du loto en France est : « 100% des gagnants ont acheté un billet ». Idem pour les entrepreneurs. « 100% de ceux qui ont réussi ont pris des risques »

Si la chance peut aider, elle a pour moi un impact nettement moins important que le travail et l’exigence vis à vis de soit-même.

Diamond Rock Hôtel – Tignes

International Leader: Autodidacte et avide d’apprendre, vous vous définissez comme un artisan de boutiques hôtels. Chacun de vos établissements développe un style unique basé sur un concept et une personnalité qui lui est propre. Est-ce pour vous différencier de la standardisation des chaines hôtelières ou y-a-t-il une autre raison qui vous pousse à rendre chaque projet unique ?

Didier Rivière: Dans les années 90, j’ai créé une chaine de restauration que j’ai fait cotée en bourse. L’expérience a été douloureuse pour moi. Cela m’a conduit à changer de stratégie et privilégier ma qualité de vie. Comme je ne veux pas travailler dans un bureau et rendre des comptes à des actionnaires, je crée mes établissements avec mes propres ressources et lorsque j’ouvre un nouvel hôtel, j’en vends un. Avec ma méthode de management je ne peux bien gérer que 2 établissements en même temps. Travailler dans ses hôtels avec juste un ordinateur et un téléphone est un réel plaisir et permet de voir beaucoup de choses.

International Leader: Vous disposez d’une incomparable expérience dans le secteur du luxe à travers les différents chalets et hôtels que vous construisez. Coco Chanel décrivait le luxe comme un style de vie, pas une ostentation. Et pour vous, quelle est votre définition du luxe ?

Didier Rivière: Pour moi le luxe dans l’hôtellerie c’est surtout, le détail et le service. Les boutiques hôtels qui ont moins de chambres permettent d’avoir un service plus personnalisé. Tous mes hôtels sont gérés par des femmes. Je trouve que les femmes sont plus fortes dans le détail et dans l’investissement personnel.

International Leader: Nouveau joyau 5 étoiles à Tignes, le Diamond Rock est le dernier né de vos établissements. : un cocon hyper luxueux décoré somptueusement avec un accès direct aux pistes de ski. Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Didier Rivière: Aujourd’hui la clientèle fortunée est de plus en plus demandeuse de lieu privé avec service personnalisé.  Cette tendance s’est accentuée avec les restrictions liées à la Covid. Actuellement je construis ou rénove des chalets de luxe à Tignes et des villas de prestige dans une oliveraie à Eygalières (triangle d’or des Alpilles) ainsi que sur l’iles de Hvar en Croatie. Ces biens seront loués à la semaine avec du personnel (chef, femme de ménage ……et conciergerie privée).

Retrouvez l’ensemble de nos Interviews

Recommandé pour vous

A la Une
L’insatiable appétit des Chinois pour le luxe
Le peuple chinois possède décidément des ressources incroyables. Alors que le mo…
A la Une
Muzinich & Co.: Corporate Credit Snapshot décembre 2021
Malgré la propagation mondiale de la variante COVID-19 Omicron, c’était un…
A la Une
Revue du marché des ETF européens : Décembre – highlights
Les ETF domiciliés en Europe ont connu leur vingt-et-unième mois consécutif d&rs…
A la Une
Capital Group 2022 Outlook: Long-term perspective on markets and economies
Macro Perspectives Expect strong but slowing economic growth in 2022 High inflat…
A la Une
Quid du marché du luxe post-Covid-19 ?
Période de crise oblige, la plupart des consommateurs de tous horizons et statut…
A la Une
Quel avenir pour le marketing digital ?
Le marketing digital est une façon de communiquer sur le web pour les entreprise…