Trop de good vibes tuent-elles les vibes?

29 août 2022

Trop de good vibes tuent-elles les vibes?

Une attitude positive au travail peut constituer un atout de taille pour les collaborateurs comme pour l’entreprise elle-même. Cependant, réprimer de façon quotidienne toute pensée négative ou préoccupation justifiée afin de faire bonne contenance en toute circonstance peut s’avérer terriblement toxique. Zoom sur la positivité toxique en entreprise !

Être positif au travail ? Oui ! Mais de façon mesurée

L’importance du bien-être des collaborateurs au sein de leur entreprise n’est plus à prouver et c’est à juste titre qu’une ambiance positive au travail est à privilégier. En effet, le bonheur des employés favorise leur productivité et leur créativité et diminue drastiquement le taux de turn-over dans une entreprise.

Cependant, une recherche exacerbée d’un bonheur à tout prix et en toute circonstance peut parfois s’avérer toxique et dès lors nuire au bien-être des salariés, et donc à leur efficacité.

Qu’est-ce que la positivité toxique au travail ?

La positivité toxique consiste à appliquer la pensée positive de façon extrême, généralisée, simplifiée et constante. Elle revient donc à minimiser l’importance des pensées négatives ou des préoccupations parfois légitimes de quelqu’un tout en lui exposant des solutions désinvoltes telles que “Il faut garder le sourire !” ou encore en lui intimant de se concentrer sur autre chose. De telles démarches peuvent nuire aux salariés, car elles leur donnent l’impression de ne pas être reconnus. De plus, certains problèmes nécessitent une prise de conscience tant individuelle que collective en vue d’être traités.

La positivité et la crise sanitaire

De façon assez paradoxale, la pandémie mondiale a fait déferler une vague de positivité sans pareille, notamment par le biais des réseaux sociaux. Nous vivons en effet désormais dans une culture qui favorise un comportement artificiel des différents aspects de nos vies ainsi qu’une impression permanente de bonheur. Le bonheur est dès lors devenu une injonction susceptible de devenir une source de stress et d’anxiété pour les collaborateurs.

Management et positivité toxique

S’ils n’y prêtent pas attention, les managers et autres dirigeants peuvent parfois favoriser l’instauration d’une positivité excessive et donc toxique. En effet, un management qui donne une image positive de l’entreprise dans laquelle il travaille mais qui ne reflète pas la réalité crée nécessairement de fausses attentes et donc l’assurance de collaborateurs déçus de leurs vies au travail. En outre, dans certains cas extrêmes, la positivité toxique peut tourner à la malhonnêteté. C’est par exemple le cas d’une entreprise qui prétendrait que tout va pour le mieux malgré ses problèmes financiers et dont les employés tombent de haut le jour où le management annonce la faillite de l’entreprise et la perte de leurs emplois.

Comment éviter la positivité toxique en entreprise ?

Il est heureusement tout à fait possible d’instaurer une culture d’entreprise positive sans tomber dans l’excès. Pour ce faire, vous pouvez favoriser les démarches suivantes ;

  • Une présentation honnête de la situation organisationnelle : la transparence entre le management et les collaborateurs est un facteur essentiel en vue d’instaurer un climat bienveillant en entreprise. Des employés qui font confiance à leur management redoublent d’effort en vue de résoudre tout problème qui pourrait survenir.
  • Une indulgence envers soi-même : il est bien évidemment important d’être à l’écoute des autres, mais se respecter soi-même, faire preuve d’indulgence envers nos propres émotions nous permet de les reconnaître. C’est seulement ainsi qu’il est alors possible d’agir en conséquence et d’éviter tout risque d’épuisement professionnel.
  • “Le brown-out, la dernière maladie qui se répand dans les entreprises”
  • Une acceptation des émotions négatives : il est primordial de reconnaître l’ensemble de nos émotions, qu’elles soient positives ou négatives. Des études ont démontré que les individus qui font en permanence abstraction de leurs émotions négatives ont plus de risques de voir leur mental se dégrader.

Il convient donc de profiter pleinement de tous les bons moments, car ils n’arrivent pas tous les jours, mais également de laisser libre cours aux pensées négatives, car elles non plus ne durent pas pour toujours.

Il est tout à fait possible d’instaurer une ambiance positive en entreprise sans aucune toxicité. À cette fin, il convient d’appliquer la pensée positive de façon mesurée et d’équilibrer de manière naturelle et honnête les éléments positifs comme négatifs qui peuvent apparaître au travail. Ces démarches, devant être mises en œuvre tant par les employés que par les dirigeants, pourront assurer l’ambiance positive et saine d’une entreprise et donc favoriser sa productivité et son succès.

Recommandé pour vous

A la Une
BlackBerry : la descente aux enfers semble terminée
BlackBerry est au sommet de sa gloire dans les années 2000.  La marque lége…
A la Une
Le métavers : le prochain grand saut technologique
Un monde parallèle dans lequel vous pouvez entrer grâce à un casque de réalité v…
A la Une
Actualité sur les semi-conducteurs : nouvel épisode
Par Chris Gannatti, Global Head of Research, WisdomTree Nous avons récemment écr…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…
A la Une
Portrait du Chef Bertrand Jeanson
Photos Bertrand Jeanson © Château Brachet Bertrand Jeanson a une passion pour la…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…