Qui sont les ultra-riches (UHNWI)

24 mai 2022

Qui sont les ultra-riches (UHNWI)

Les ultra-riches, appelés également les Ultra-High-Net-Worth Individuals (UHNWI), font rêver tout entrepreneur. Leurs avoirs comptent tellement de zéros qu’il nous faut quelques secondes pour être sûr de ne pas se tromper. Il s’agit d’une poignée d’individus -majoritairement des hommes – qui détiennent les plus grosses fortunes mondiales. Mais qui sont-ils exactement ? Ont-ils été touchés par la crise sanitaire que nous traversons ? D’aucuns affirment que c’est le cas, mais en réalité, il semblerait que certains d’entre eux aient plutôt bien tiré leur épingle du jeu.

30 millions de dollars, le prix du ticket d’entrée au club des ultra-riches

Auparavant plutôt dénommés milliardaires, les ultrariches possèdent un compte en banque bien fourni. En effet, être considéré UHNWI signifie peser au minimum 30 milliards de dollars d’actifs investissables, hors propriétés. Ce qui représente un peu plus de 25 milliards d’euros.

Sans surprise, c’est au pays de l’Oncle Sam que l’on compte le plus de grandes fortunes. Cela semble toujours être le pays de tous les possibles. La tête du classement des plus riches du monde est occupée par des hommes. La première femme du top 20 des plus riches de la planète, avec 91 milliards d’euros, se trouve être une Française, Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de L’Oréal, et sa famille. Ensuite, Alice Walton n’occupe que… la 17e place derrière Jim Walton, son père, fondateur de Walmart.

Qui tient la tête du classement des hommes les plus riches du monde ?

Forbes a établi son nouveau classement 2021 en juin. La personnalité la plus riche du monde demeure l’homme d’affaires Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, avec plus de 198 millions de dollars, c’est-à-dire pratiquement 170 millions d’euros. La pandémie de Covid-19 qui a ébranlé l’économie mondiale lui a plutôt été profitable. En effet, les confinements et restrictions de circulation successifs ont largement poussé les consommateurs à effectuer leurs achats en ligne, depuis chez eux. Selon les chiffres Bloomberg, Jeff Bezos a vu sa fortune augmenter de 87 milliards de dollars en 2020. Dans ces conditions, il n’est guère étonnant qu’il ait pu s’offrir un petit voyage dans l’espace le 20 juillet 2021.

La seconde marche du podium néanmoins occupée par un Français

En progression depuis le début de l’année, c’est Bernard Arnault et sa famille, à la tête du groupe LVMH, que l’on trouve à la seconde place du classement, avec plus de 194 millions de dollars, soit environ 164 milliards d’euros. La crise sanitaire n’a pas nui à l’industrie du luxe, bien au contraire. Le rachat de Tiffany et la bonne santé boursière de son empire financier ont fait de Bernard Arnault l’homme le plus riche de France et pratiquement du monde.

Si Jeff Bezos a tutoyé les étoiles, Elon Musk le talonne sur terre

Elon Musk, visionnaire connu pour être à la tête de Tesla et également président-directeur général de Space-X, n’est pas loin derrière Jeff Bezos avec 151 milliards de dollars, soit plus de 144 millions d’euros. 2020 a été l’année de tous les succès pour cette personnalité hors norme, qui a vu sa fortune personnelle multipliée par 6. En cause, l’extraordinaire santé de ses actions et le succès de ses dernières innovations, les voitures Model 3 et Model Y.

La High-tech ne tient plus le haut de l’affiche, mais reste payante

Bill Gates et Mark Zuckerberg occupent les 4e et 5e places du classement des 20 ultra-riches de la planète, avec respectivement 124 milliards et 97 milliards de dollars. Warren Buffett n’est qu’à la 7e place, mais conserve une marge financière confortable, avec 105 milliards de dollars tout de même.

Ces chiffres peuvent donner le tournis et l’enrichissement spectaculaires de certains des plus fortunés au cours des mois écoulés, malgré la crise mondiale. Il faut savoir que parallèlement, la philanthropie a évolué également. Ainsi, les plus riches du monde considèrent-ils important de s’engager pour des causes d’utilité publique, par le biais de fondations notamment. D’ailleurs, Bill Gates et Warren Buffett encouragent les ultra-riches à céder au moins 50 % de leur richesse à des causes d’intérêt commun. Certains vont au-delà, tels Mark et Pricilla Zuchenberg, qui reversent l’essentiel de leurs actions à la fondation caritative pour l’enfance Chan Zuckerberg Initiative. Jeff Bezos, quant à lui, compense les émissions de gaz à effet de serre de ses entreprises en créant le Bezos Earth Fund.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

A la Une
Un groupe d’institutions financières totalisant 31 000 milliards de dollars d’actifs appelle plus de...
Logo © CDP Certaines des entreprises ayant le plus grand impact environnemental …
A la Une
La méthode à suivre pour un week-end paresseux réussi
Le week-end est le moment tant attendu par la plupart d’entre nous pour décompre…
A la Une
Et, si la solitude était ce qui peut nous rendre heureux ?
Certains ne supportent pas de rester seuls, tandis que d’autres apprécient la so…
A la Une
Comment augmenter votre indice de bonheur ?
Mesurer et augmenter le bonheur des collaborateurs constitue un enjeu de taille …
A la Une
Ajouter la joie de vivre dans votre quotidien de dirigeant
Ajouter de la joie de vivre dans le quotidien professionnel est essentiel au bie…
A la Une
La dette privée dans le contexte actuel du marché
Par Kirsten Bode, Co-Head of Private Debt, Paneuropa, Muzinich & Co. Le terr…