Marketing digital : adoptez de nouvelles stratégies et pratiques

Marketing digital : adoptez de nouvelles stratégies et pratiques

2 septembre 2021

En quelques mois seulement, la crise du COVID-19 a entraîné des années de changement dans la façon dont les entreprises de tous les secteurs et de toutes les régions font des affaires. Le financement des initiatives numériques a augmenté plus que tout autre chose – plus que l’augmentation des coûts, du nombre de personnes occupant des fonctions technologiques et du nombre de clients. Pour rester compétitif dans ce nouvel environnement commercial et économique, il faut adopter de nouvelles stratégies et pratiques.

Un bond de géant pour le digital

Pendant la pandémie, les consommateurs se sont tournés de façon spectaculaire vers les canaux en ligne, et les entreprises et les industries ont réagi à leur tour. On estime que pendant la crise, 80 % des interactions des entreprises avec leurs clients étaient de nature numérique. L’accélération de la création d’offres digitales est peut-être plus surprenante. Dans de nombreux pays, on observe une évolution dans le secteur digital avec un bond en avant de quasiment sept ans selon les estimations !

Les éléments des modèles d’exploitation organisationnels en contact avec la clientèle ne sont pas les seuls à avoir été affectés. On constate une digitalisation importante des opérations internes au sein des entreprises (telles que les processus de back-office, de production et de R&D) et des interactions dans leurs chaînes d’approvisionnement. Notamment avec le télétravail, les entreprises ont agi 40 fois plus vite qu’elles ne l’auraient cru possible avant la pandémie. Les entreprises ont estimé qu’ils leur auraient fallu un an pour mettre en place un tel système. En réalité, il a fallu en moyenne 11 jours pour mettre en place une solution viable, et presque toutes les entreprises ont mis en place des solutions viables en quelques mois.

En France, le gouvernement a mis en place une aide à la numérisation pour permettre aux indépendants et aux petits commerçants de digitaliser leurs entreprises. Cela a eu pour impact une augmentation considérable du e-commerce, de la création de site web et une présence sur les réseaux sociaux renforcée.

Des changements sur le long terme

On estime qu’il faut 21 jours pour installer une habitude. La plupart des pays ont été soumis à des confinements d’environ un mois, impactant durablement les habitudes de consommation de leurs clients. Les modes de consommation ont évolué vers une offre digitale, et ces changements se sont installés en grande partie dans les mœurs.

Ce sont ainsi des stratégies digitales sur le long terme qui sont mobilisées afin d’apporter du contenu pertinent à une audience particulièrement disponible. La fidélisation aux marques et la consommation de contenu se sont ainsi développées drastiquement.

La majorité des personnes s’attendent à ce que ces changements technologiques, ainsi que le télétravail et les interactions avec les clients, se poursuivent à l’avenir. Près d’un quart des personnes estiment également avoir réduit leur empreinte physique.

Pour un nombre important d’entreprises, le télétravail et la migration vers le cloud sont les investissements qui ont été les plus rentables. Le télétravail a permis d’améliorer les réponses à la demande croissante d’interactions en ligne et l’évolution des besoins des clients. Les engagements dans la sécurité des données et l’intelligence artificielle ont également été des investissements de choix.

La technologie au service du digital

La crise du COVID-19 a transformé le marketing digital en élément central de la stratégie d’entreprise. Si l’alignement sur la stratégie globale et un leadership fort sont depuis longtemps des marqueurs de réussite lors de perturbations ou de transformations, l’ampleur du rôle différenciateur de la technologie dans cette crise est frappante. Dans les entreprises qui ont expérimenté de nouvelles technologies numériques pendant la crise, et parmi celles qui ont investi davantage de dépenses d’investissement dans la technologie numérique que leurs pairs, les cadres sont deux fois plus susceptibles de faire état d’une croissance exceptionnelle des revenus que les cadres des autres entreprises. L’investissement dans les technologies tels que Zoom, Slack ou des outils de gestion plus poussés est considérée par les entreprises comme un avantage concurrentiel. En effet, les capacités technologiques se distinguent comme des facteurs clés de réussite pendant la crise.

Le succès du marketing digital

Fort de cette réalité entrepreneuriale durant la crise du Covid-19, le marketing digital a subi une mise en lumière inattendue. Ce qui a eu pour effet de le démocratiser et de le rendre accessible au plus grand nombre.

Parmi les résultantes de la crise sanitaire pour le secteur du marketing digital, on observe un développement exponentiel de la vidéo, avec une consommation en constante hausse (Tiktok, Reels d’Instagram, Youtube…) et une surexposition des réseaux sociaux. On constate aujourd’hui un développement et une vulgarisation des stratégies en marketing digital. Ainsi, elles ne sont plus accessibles seulement aux professionnels mais à un public beaucoup plus large comprenant les petits commerçants, les indépendants, …

Retrouvez l’ensemble de nos articles Digital Marketing & Social Media ici

Recommandé pour vous

A la Une
Quel avenir sans Gulf Stream ?
Deux études parues cette année dans la renommée revue scientifique Nature ont ra…
A la Une
Redistribution des richesses : et si l’exemple venait de la Chine
Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la chine semble en passe de devenir u…
A la Une
Neutralité carbone : l’objectif de la Chine d’ici 2030 et 2060
Photos © Reyl Par Daryl Liew, CIO chez Reyl Singapore  Le président Xi Jinping a…
A la Une
Toxicité des dirigeants: un fléau en pleine expansion
La vie au travail est de plus en plus confrontée à la présence de leaderships to…
A la Une
Travailler quatre jours par semaine, payé cinq : pourquoi doit-on l’envisager ?
C’est une entreprise de Nouvelle-Zélande qui a lancé un pavé dans la mare …
A la Une
Et si on osait enfin se faire plaisir professionnellement
Il y a encore 50 ans, dès la fin de nos études on signait un contrat d’embauche …