Interview de Lionel KOUCHOU: « L’Afrique en termes d’opportunités économiques a toujours été d’un grand intérêt »

Interview de Lionel KOUCHOU: « L’Afrique en termes d’opportunités économiques a toujours été d’un grand intérêt »

6 décembre 2020

Photos © Zion Kick-up Startups

10 février 2021

Interview de Lionel KOUCHOUChef de projets et Membre du Comité ZION KICK-UP STARTUPS – Organisateur du Salon International de l’Entrepreneuriat Africain

International Leader : Le Salon International de l’Entrepreneuriat Africain vient de fermer ses portes en Suisse à l’issue d’une semaine riche en enseignements. Quel est votre sentiment au terme de cette manifestation qui fut une grande première en Suisse ?

Lionel KOUCHOU : Bonjour et Merci de donner l’opportunité à ZION KICK-UP STARTUPS de parler du Salon International de l’Entrepreneuriat Africain qui s’est tenu en ligne depuis Lausanne du 16 au 20 Novembre 2020. Pour cette grande première en Suisse, il a fallu s’adapter aux mesures prises par les autorités, en basculant d’un Salon en présentiel réunissant des acteurs de toutes provenances, à un Salon 100% en ligne, un défi que nous avons su relever. Nous sommes très satisfaits d’avoir pu tenir cet évènement de grande qualité dans ce contexte de crise sanitaire et d’avoir atteint les objectifs que nous nous étions fixés.

International Leader : Le thème de cette première édition était « Bâtir l’Afrique que nous voulons, c’est POSSIBLE ! » Pourquoi ce choix de thème ?

Lionel KOUCHOU : L’Afrique a souvent été modelée à côté de la volonté des principaux concernés ; les Africains eux-mêmes. Or, ils constituent désormais une force, capable d’amener à réalisation cette Afrique désirée. En alignement avec l’agenda 2063 de l’Union Africaine, nous avons voulu pour cette première édition passer un message simple, fort et vrai pour qu’un autre regard soit porté sur l’Afrique, et pour que les différents acteurs notamment les Africains eux-mêmes et les amis de l’Afrique soient encore plus conscients des possibilités actuelles, et s’engagent ensemble à travailler pour valoriser les opportunités sur le continent. Nous croyons que le moment est propice pour un tel élan.

International Leader :Cette première édition a été couronnée de succès avec la présence d’intervenants de renom. Qu’est-ce qui justifie ce nouvel intérêt pour l’Afrique ?

Lionel KOUCHOU : L’Afrique en termes d’opportunités économiques a toujours été d’un grand intérêt quand on regarde à l’histoire. La relative saturation des marchés étrangers rend juste l’intérêt plus évident. Avec la mondialisation, les lignes ont bougé : les rapports entre Etats ont évolué, la jeune population africaine, notamment celle hors du continent est de plus en plus mature et consciente des enjeux économiques et géostratégiques, et du rôle qu’elle a à jouer. Les amis de l’Afrique, personnes avisées ou invités de renom ont nécessairement discerné et compris l’importance de faire aujourd’hui avec les Africains. C’est cette connexion que ZION KICK-UP STARTUPS est fière d’avoir pu mettre en place.

International Leader : Une des tables rondes avait pour thème « Que peut-on apprendre de l’Afrique ? Comment répondriez-vous à cette question ?

Lionel KOUCHOU : Les échanges entre entrepreneurs et consultants autour de la table-ronde ont permis de mettre en avant le fait que :

  • – L’Afrique sait réinventer des modèles qui sont défaillants en Occident, ou tentent d’y émerger, notamment l’économie circulaire ; partager un taxi, un logement… Ce sont des modes d’action et idées d’affaires naturelles en Afrique 
  • – L’Afrique présente un taux élevé de pénétration de la FinTech ; sans les complications et restrictions qui peuvent limiter ailleurs
  • – L’Afrique réussit à faire un saut technologique et une bonne appropriation des technologies récentes pour mieux répondre aux besoins d’un grand nombre (ex. les cours en ligne dans les zones reculées, diagnostics à distance…)
  • – Son positionnement est de plus en plus grandissant au niveau de la culture, de la mode, du cinéma,
  • – Ses modèles d’affaires basés sur des valeurs « africaines » : optimisation des ressources (avec peu de moyens), solidarité/partage (redistribution de la richesse au sein de la communauté) ; la gardent résiliente et à l’abri de la fragilité individuelle qui ronge d’autres peuples

International Leader : Ce salon était l’opportunité de rencontrer l’Afrique dynamique et de créer des ponts pour des partenariats gagnant-gagnant. Mais l’Afrique est-elle prête ?

Lionel KOUCHOU : Avec une population jeune à plus de 70% contrairement au reste du monde, un sol et un sous-sol très riches, de nombreux Africains formés dans tous les domaines imaginables et avec une riche expérience à l’international même dans ce qu’on qualifie de « grandes entreprises mondiales », il est clair que l’Afrique dispose des ressources humaines, du savoir-faire et qu’elle est capable de mobiliser les finances nécessaires pour faire de belles et grandes réalisations. On le voit d’ailleurs déjà sur le terrain dans de nombreux pays.

L’accès à l’information et à la technologie permet en outre de gagner en temps sans avoir besoin de suivre le processus par lequel les autres continents sont passés. En plus, l’Afrique peut compter et s’appuyer non seulement sur sa diaspora, mais aussi sur des partenariats gagnant-gagnant avec des structures, des entreprises, des Etats qui ne la voient plus comme une pourvoyeuse de matières premières, une mendiante mais plutôt comme une alliée stratégique. Evidemment, il y a des manquements à corriger, qui sont d’autant plus nombreux si l’on s’obstine à utiliser des repères qui ne devraient pas en être pour l’Afrique. Cela passe par la formation, par une prise de conscience, un changement de mentalités. Œuvrer à cette transformation est la responsabilité de chaque enfant d’Afrique qui en a les moyens, d’ailleurs ils sont beaucoup plus nombreux qu’on ne le pense à se donner à cette tâche. Nous pouvons donc affirmer que l’Afrique est prête, qu’elle est même plutôt bien partie, et que nous sommes en Marche.

Retrouvez l’ensemble de nos Interviews ici

Recommandé pour vous

A la Une
Interview de Sandra BERETE
Photos © Sandra Berete Sandra BERETE, Artiste de haute joaillerie Introduction &…
A la Une
Interview de Valerie Neim: « Les PME constituent l’épine dorsale de la plupart des économies...
Photos © Brazza Transactions – Valerie Neim, CEO de Brazza Transactions In…
A la Une
Interview de Julie Huguet: « Ce qu’on appelle le freelancing est un mouvement, une manière...
Photos © Coworkees Julie Huguet – Co-Founder & CEO de Coworkees Internationa…
Interview
Interview de Jean-Baptiste Granger: « Les amateurs de thés sont plus éduqués et curieux ».
Photos © Newby Teas (Suisse) SA Interview de Jean-Baptiste Granger – Manag…
Bright Africa
Interview de Carole Mbessa Elongo: « la mise en place des réformes prend du temps...
Photos © BFC SA Interview de Carole Mbessa Elongo – Directeur Général Adjoint BF…