DIRIGEANTS D’ENTREPRISES : ATTENTION À L’ILLECTRONISME !

6 novembre 2022

DIRIGEANTS D’ENTREPRISES : ATTENTION À L’ILLECTRONISME !

Dans un contexte de transformation digitale toujours plus importante, la fracture numérique entre les collaborateurs et dirigeants d’entreprise tend à s’accroître dangereusement. Qu’est-ce que l’illectronisme ? Quelles sont ses conséquences ? Pourquoi les compétences numériques sont-elles si importantes et quel rôle les entreprises doivent-elles jouer dans le combat contre l’illectronisme ? Découvrez-le dans cet article !

Qu’est-ce que l’illectronisme ?

Le numérique a résolument transformé notre société. À ce jour, 9 Français sur 10 disposent en effet d’un appareil (téléphone mobile, tablette ou ordinateur) qui leur permettent de se connecter à Internet. Face à la prédominance de ces outils numériques ainsi qu’à la dépendance qui en découle, plus de 13 millions de personnes se retrouvent désormais en situation de handicap face à leur utilisation : c’est l’illectronisme. 

Également appelé « illettrisme numérique », l’illectronisme représente donc une situation dans le cadre de laquelle un individu ne bénéficie pas de la maîtrise numérique nécessaire en vue d’accéder à des informations et de les traiter pour lui permettre une réelle autonomie dans sa vie quotidienne et professionnelle. Il s’agit d’un phénomène qui peut toucher l’ensemble des secteurs mais également toutes les classes d’âge et catégories sociales.

Quelles sont les conséquences de l’illectronisme en entreprise ?

Dans les entreprises en France, l’illectronisme touche encore plus de 2 employés sur 10. Quel que soit leur domaine d’activité, leur taille ou encore leur importance, l’ensemble des entreprises sont concernées. Une situation préoccupante donc, notamment lorsqu’il a été établi que près de 75% des emplois requièrent la maîtrise de compétences numériques de base. 

Les conséquences de l’illectronisme peuvent être terriblement néfastes : une perte d’autonomie et de performance bien sûr mais également une dévalorisation de soi-même, un sentiment d’échec permanent, un isolement ou encore une exposition accrue aux risques liés à la cybersécurité. Ce phénomène impacte donc le quotidien personnel et professionnel des dirigeants et collaborateurs mais agit également sur les performances sociales et économiques des entreprises.

L’importance des compétences numérique dans le secteur du travail

La maîtrise des outils numériques constitue aujourd’hui plus que jamais un facteur clé sur le marché du travail. En effet, selon un rapport de France Stratégie, pas moins de 75% des emplois requièrent une maîtrise de base des compétences numériques. À ce titre, une formation adéquate revêt un caractère essentiel. En 1987, le paradoxe de Solow montrait déjà que les entreprises américaines qui avaient acquis des ordinateurs n’avaient pas réussi à augmenter leur productivité autant qu’espéré. Nous pouvons donc en conclure que même avec les outils numériques les plus performants, les résultats ne peuvent suivre sans la maîtrise humaine des compétences nécessaires à leur utilisation. 

Quel est le rôle des entreprises dans le combat contre l’illectronisme ?

La maîtrise des outils digitaux est loin d’être innée pour l’ensemble des collaborateurs. C’est donc à l’entreprise qu’il revient de les aider en leur fournissant les moyens nécessaires à l’appropriation de ces outils par le biais de formations professionnelles. Ces formations permettent aux employés d’acquérir les connaissances ainsi que le savoir-faire spécifique et nécessaire à l’exercice d’une certaine activité.  Un tel apprentissage peut être effectué à distance à l’aide de formations en ligne telles que des tutoriels ou des classes virtuelles. Une solution qui permet alors aux entreprises de travailler sur de nouvelles méthodes tout en privilégiant un mode de formation adapté aux habitudes digitalisées et quotidiennes de leurs collaborateurs.

Cela étant dit, une plateforme de formation à elle seule ne suffit pas et un accompagnement humain est également indispensable en vue d’optimiser l’acquisition des connaissances et usages des outils numériques par les employés. Car si certains collaborateurs ont le réflexe de se rendre sur une telle plateforme, d’autres peuvent facilement s’y perdre ou tout simplement oublier qu’elle existe. Il convient donc de cultiver leur motivation d’apprentissage tout en leur offrant une assistance adaptée à leur niveau ainsi qu’à leurs besoins.

Un accompagnement personnalisé pour chacun des collaborateurs souffrant d’illectronisme est donc fondamental à la réussite sociale et économique de toute entreprise. Les individus ne pouvant être comparés à des machines, il est primordial de communiquer ouvertement avec l’ensemble des employés afin d’analyser leurs difficultés éventuelles et de pouvoir ainsi les aider à faire progresser leurs compétences numériques. Présence humaine, proximité et accompagnement individualisé constituent donc le trio gagnant de toute médiation numérique.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Inside

Recommandé pour vous

A la Une
La persévérance, maître-mot de l’investissement en valeurs technologiques
Par Torsten von Bartenwerffer, Co-Head Multi Asset Solutions chez Fisch Asset Ma…
A la Une
Les clés pour faire une bonne première impression
Bien que l’adage “l’habit ne fait pas le moine” soit connu de tous, beaucoup de …
A la Une
Perspectives 2023 : des opportunités existent malgré les inquiétudes
Photo Raphaël Gallardo © Carmignac Aux États-Unis, une récession plus tardive ma…
A la Une
Comment améliorer sa concentration au travail ?
Une bonne concentration est essentielle en vue de réaliser toute tâche avec succ…
A la Une
DWS Market Outlook 2023 : Le rendement des actifs à risque doit être supérieur...
« Se demander dans quelle mesure et à quelle vitesse l’inflation peut…
A la Une
Rompre avec les mauvaises habitudes
Nous avons tous des habitudes. Bien que la plupart d’entre elles soient sans con…