Le Vietnam séduit de plus en plus l’industrie du vêtement

5 décembre 2021

Le Vietnam séduit de plus en plus l’industrie du vêtement

De la conception à la commercialisation, en passant par la fabrication, l’industrie textile regroupe beaucoup de métiers différents. A l’échelle mondiale, le prêt à porter représente la grande majorité de ce secteur. Cette industrie très lucrative est aujourd’hui essentiellement destinée à des biens de consommation dont certains pays tirent leur épingle du jeu.

 Qui la domine ?

Depuis les années 1980, la Chine est le leader mondial dans cette industrie. Elle doit sa première place grâce à une production démesurée de soie, de laine à tricoter, de fibres textiles et de fibres artificielles. « L’atelier du monde » comme on aime à surnommer ce pays, possède une main-d’œuvre nombreuse et bon marché dans le secteur de l’emploi.

De plus, son taux de change reste très compétitif. Cela lui permet de fixer des prix très bas et donc de pouvoir exporter plus facilement sa marchandise à travers le monde. En effet, selon l’organisation mondiale du commerce, la Chine valorise encore ses exportations à hauteur de 142 milliards de dollars en 2020, représentant ainsi 31,6% de part de marché dans le prêt-à-porter.

Qu’en est-il du challenger ?

Jusqu’alors, le Bangladesh tenait la seconde place. Mais au cours de ces dix dernières années, le Vietnam a su le détrôner devenant ainsi le deuxième exportateur de vêtements dans le monde. En effet, le Vietnam détient une valeur marchande de 29 milliards de dollars en 2020 soit une augmentation de 6,4% cette même année. A contrario, la part du marché du Bangladesh dans le secteur textile observe une baisse de 6,3% en 2020 (alors qu’elle représentait 83% il y a encore dix ans).

Le Vietnam séduit cette industrie…

Grâce à sa capacité d’adaptation, le Vietnam a varié sa production en fonction des exigences des acheteurs internationaux. En effet, si la fabrication de vêtements d’entrée de gamme est courante depuis plusieurs décennies, le pays a su proposer du prêt à porter et des accessoires dans une gamme intermédiaire, mais également dans une gamme bien supérieure. Son infrastructure plus moderne et organisée par rapport au Bangladesh a beaucoup contribué à cette diversification.

De plus, l’approvisionnement du pays dans les machines de production et dans les matières premières est plus simple et plus rapide. Le Vietnam se trouve géographiquement plus proche de la Chine que le Bangladesh, cela lui permet donc de réduire les délais de fabrication et de livraison.

Par ailleurs, la monnaie vietnamienne reste fixe par rapport au dollar américain. De ce fait, on constate très peu de variations quand le marché baisse. Ainsi les Etats Unis sont devenus un fidèle partenaire commercial en moins de dix ans. Les exportations vietnamiennes vers les USA représentent 28,5% de leur marché. En effet, d’après le Département Général des Douanes, la plus grande puissance économique mondiale est la principale importatrice de marchandise en provenance du Vietnam.

Parmi ces produits, le textile et l’habillement détiennent une place privilégiée dans l’exportation vers les Etats Unis avec entre autres, les ordinateurs, les téléphones et l’ameublement. Bùi Huy Son, le responsable du bureau du commerce du Vietnam aux Etats-Unis, dit que « Les Etats-Unis continueront d’être un importateur important dans les prochaines années, mais c’est aussi un marché où la concurrence est acharnée ».

Enfin, l’accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Vietnam signé en juin 2019 (pas encore ratifié) encourage les transactions internationales. Celui-ci permettra de lever 99% des droits de douane mutuels durant dix ans. Aujourd’hui, 71% des exportations vietnamiennes vers l’UE sont affranchies des droits de douane. On compte bien sûr parmi celles-ci tous les textiles du pays de l’est asiatique.

Pour résumer…

Certaines marques de l’industrie du vêtement quittent la Chine mais préfèrent rester proches de cette dernière en s’implantant au Vietnam. Elles diminuent ainsi les risques dans la répartition de leurs chaînes d’approvisionnement. Le Vietnam a su saisir cette opportunité en répondant aux demandes mondiales. Par conséquent, on constate que la fabrication et la production de vêtements du pays a énormément contribué à la croissance de son PIB. Il a aujourd’hui un environnement politique plus stable que d’autres pays d’Asie comme l’Inde ou le Bangladesh. Cela permet alors aux Vietnamiens d’obtenir de meilleurs soins de santé et d’accéder à des institutions plus évoluées que leurs voisins.

Il est fort à parier que dans les mois à venir, les commandes de marchandises en provenance des Etats Unis et de l’Union Européenne vers le Vietnam connaissent encore une forte progression. A condition que la qualité des produits et des services vietnamiens soit toujours maintenue dans les prochaines années. Car d’autres pays tapi dans l’ombre aspirent à obtenir une place sur le podium dans ce contexte d’échanges commerciaux à travers le monde.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

Entreprises
Les relations amicales favorisent-elles la productivité en entreprise ?
Un employé à temps plein consacre en moyenne 220 de ses journées au travail par …
Entreprises
Pourquoi trop de patrons de PME sont-ils dans l’incapacité de décider ?
Être un patron d’entreprise efficace ne s’improvise pas ! Bien qu’un profil de l…
Entreprises
5 méthodes pour fidéliser vos clients
Saviez-vous que les clients fidèles dépensent environ 70 % d’ argent en pl…
Entreprises
Analyse de données client, les avantages
Les chefs d’entreprise et les professionnels du marketing savent que l&rsq…
Entreprises
Quand les compétences techniques et linguistiques ne suffisent plus
Ce n’est un secret pour personne : les employeurs recherchent de plus en p…
Entreprises
Le smart working, nouvelle tendance RH
Les organisations et les cultures professionnelles changent, tout comme les faço…