Versions Originales,  la traduction de A à Z

Versions Originales, la traduction de A à Z

9 janvier 2020

Par Odile Habel

De la traduction de textes à l’adaptation de campagnes publicitaires en passant par la relecture, le bureau de traduction Versions Originales Sàrl (VO), à Neuchâtel, offre un large choix de prestations.

Laure Hoffmeyer

Les langues de Molière et de Goethe n’ont pas de secret pour Laure Hoffmeyer. « Après la maturité, j’avais pensé à suivre l’école de traduction et d’interprétation à Genève, explique-t-elle, mais j’ai finalement opté pour les lettres à l’Université de Neuchâtel, où j’ai obtenu une licence en français et en germanistique. Mes études m’ont appris à garder l’esprit toujours ouvert et à me former sans cesse. J’ai acquis beaucoup d’autonomie. »

Nous devons être meilleurs que la machine et apporter cette finesse de compréhension et de traduction qu’elle ne possède pas

Après un emploi de traductrice-stagiaire à la Confédération, Laure Hoffmeyer poursuit sur cette voie. « Je me suis lancée comme traductrice indépendante en 2003 et, en parallèle, je travaillais pour l’agence Versions Originales à Neuchâtel, que j’ai reprise en 2017, le fondateur souhaitant prendre sa retraite. »

Aujourd’hui, l’agence compte sept collaborateurs et travaille essentiellement de l’allemand vers le français, mais également de l’anglais vers le français. « Notre bureau fonctionne avec des traducteurs sur site, précise Laure Hoffmeyer. Chacun traduit, relit, gère les projets et traite directement avec le client, ce qui permet une meilleure compréhension des mandats et en garantit la qualité. Parallèlement, nous travaillons avec notre réseau de traducteurs indépendants et sommes à même de répondre aux demandes de traduction dans d’autres combinaisons de langues européennes. »

A la grande qualité des traductions – chaque texte est obligatoirement relu à l’interne – VO ajoute la flexibilité et la réactivité. « Nous sommes ouverts toute l’année, et une partie considérable de nos mandats sont exécutés dans un délai de 48 heures. Nos clients apprécient le contact direct avec les traducteurs et notre grande disponibilité. Notre bureau se distingue par sa taille humaine et sa proximité avec les clients, dont certains nous font confiance depuis plus de 15 ans. »

Aujourd’hui, l’agence compte six traducteurs qui traduisent essentiellement de l’allemand vers le français, mais également de l’anglais vers le français

La diversité est l’un des atouts de VO, dont les activités s’étendent aussi bien aux services publics qu’aux entreprises privées. « Nous traduisons dans les domaines de l’administration, notamment fédérale, de la santé, des télécommunications, de la finance, de l’automobile… Nous faisons aussi de l’adaptation de slogans dans le cadre de campagnes publicitaires. C’est un travail passionnant. Nos traductrices et traducteurs sont polyvalents. Ils connaissent très bien les secteurs d’activité dont ils adaptent les textes et suivent régulièrement des formations continues en lien avec ces domaines et les techniques de traduction en général. »

Depuis plusieurs années, le secteur suisse de la traduction fait face à de nombreux défis avec le développement des outils de traduction automatique, la pression sur les tarifs et la concurrence étrangère. Dans ce contexte, l’avenir, comme l’explique Laure Hoffmeyer, passe par le développement de nouvelles prestations. « Il n’est pas question de s’opposer aux évolutions technologiques, mais plutôt d’identifier les attentes de nos clients. Nous devons être meilleurs que la machine et apporter cette finesse de compréhension et de traduction qu’elle ne possède pas. C’est dans cet esprit que je commence cette année le brevet fédéral de correctrice, afin de toujours répondre aux évolutions du marché. » 

Recommandé pour vous

A la Une
Commodity Monthly Monitor
Commodities had their best quarterly performance in a decade – 16 Jun 2021 ̵…
A la Une
Accenture: étude sur les assurances maladies en Suisse
Image © Accenture Au début de l’année 2020, l’explosion des coûts de la santé fa…
A la Une
L’IMPLACABLE RÉALITÉ DU CYCLE ÉCONOMIQUE
Photo Kevin Thozet © Carmignac Après en avoir profité depuis près d’un un, les m…
Business
Accenture aide Climeworks à filtrer davantage de CO2 de l’air et à inciter un...
Photo: «Orca», la toute nouvelle usine de Climeworks en Islande, capturera 4000 …
A la Une
Commentaires de Didier Saint-Georges, Membre du Comité d’Investissement Stratégique de Carmignac
Photo Didier Saint-Georges © Carmignac ECONOMIE: Etats-Unis : La Réserve Fé…