Télétravail : et si tout était une question de confiance ?

Par Roland Petit

Selon toutes vraisemblances, la France reste à la traine en matière de télétravail. En effet, là où les autres pays européens tendent à faciliter voire à encourager le recours au télétravail, la situation est toute autre en France. A titre d’exemple, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Finlande et le Danemark dépassent tous les 20 % de salariés en télétravail, la France, quant à elle, en comptabilise difficilement 6 %. Mais alors, qu’est-ce qui peut bien freiner les entreprises Françaises à suivre l’exemple de leurs homologues Européens ?

A l’air du haut débit et de la téléphonie, pourquoi plusieurs milliers de Français continuent-ils à se rendre à leur bureau pour effectuer un travail qu’ils pourraient tout à fait effectuer de chez eux ? Et si tout ça était question de confiance ?

Le télétravail après le confinement, un virage à 180° !

Si le confinement et l’après confinement ont imposé le retour en force du télétravail, c’est avant tout parce que c’était la seule alternative possible. Et si ce mode de fonctionnement permettait également de tester les performances de l’entreprise pour en faire une valeur sûre sur le long terme ? C’est en tous les cas le défi que se sont lancés plusieurs chefs d’entreprise confrontés à la crise du Covid19. Tous sont pratiquement unanime, ils se disent prêts à accorder la confiance nécessaire à leurs collaborateurs afin d’avancer en équipe mais non sans garder un certain contrôle ! Le télétravail serait donc un moyen efficace d’instaurer une certaine flexibilité tout en améliorant la productivité. En d’autres termes, la confiance accordée par les supérieurs sert ici de levier vers l’amélioration des performances au travail.

Quelle est le type de confiance qu’il faut adopter entre collaborateurs ?

Il serait complètement faux de ne parler de confiance que lorsqu’il s’agit de télétravail. Le travail quel que soit sa nature, implique de la confiance mutuelle entre manager et salariés, entre collaborateurs et responsables, entre collègues, bref entre toutes les parties d’une équipe de travail. Le défi du télétravail réside, en revanche, dans la gestion de la distance physique. Il s’agit donc d’instaurer un certain contrôle modéré afin d’atteindre les objectifs individuels et d’équipe fixés par l’entreprise. Attention tout de même, tout excès de contrôle risque de s’avérer contre-productif et d’engendrer un environnement de méfiance constituant à son tour un frein à la productivité. 

En télétravail, les managers doivent essentiellement se concentrer sur les résultats. En effet, dans des conditions de distanciations physique instaurés pour l’heure, la seule unité de mesure de la productivité reste la réalisation des objectifs.

Comment instaurer un système de télétravail qui marche sur la durée ?

Aujourd’hui, le télétravail s’est imposé à nous. Il est donc plus que nécessaire de le rendre efficace sur la durée. Pour y parvenir, un seul mot d’ordre, la confiance mutuelle entre collaborateurs et managers. Pendant que ces derniers devront apprendre à faire confiance à leurs collaborateurs qui ne sont pas physiquement présent au sein de l’entreprise, les salariés, eux, devront de leur côté se mettre dans une dynamique de travail productif sans se laisser distraire. Le but étant de garder les mêmes résultats qu’un fonctionnement de travail ordinaire voire même de l’améliorer. Les outils technologiques permettent de garder le contact et l’interaction entre les collaborateurs sur l’état d’avancement des tâches et des projets en cours.

Quelle est la place de l’organisation en télétravail ?

Tout comme en entreprise, le télétravail doit suivre certains codes. Après la confiance, l’organisation est sans doute l’autre pilier de la réussite. Comment ? Tout simplement en prévoyant un programme détaillé pour la journée, les collaborateurs sauront alors ce qui les attend dans la journée. Ils sauront par exemple qu’une réunion skype est programmée à 15h pour faire le bilan de la journée ou de la semaine et devront donc s’organiser en conséquence. Au final, la crise du Covid-19 a permis au télétravail de sortir du placard pour devenir une norme. Ce mode de travail peu exercé force les managers à adopter de nouvelles mesures de performance par le résultat et non plus par le simple présentéisme. Aussi, pour que le télétravail fonctionne, la confiance reste essentielle voire fondamentale à toute entreprise qui veut réussir !

Retrouvez l’ensemble de nos articles Inside ici

Retour haut de page