Pourquoi le management à la verticale ne fonctionne plus ?

16 juin 2021

Pourquoi le management à la verticale ne fonctionne plus ?

Le management à la verticale est celui qui se base sur le principe hiérarchique. Il s’apparente donc à une pyramide au sein de laquelle on retrouvera un chef au-dessous duquel se positionnent des directeurs qui auront eux-mêmes d’autres profils sous leur commandement et ainsi de suite.

Ceux qui se trouvent au-dessus de la pyramide vont alors exercer leur autorité sur tous ceux qui se trouveront au-dessous d’eux et ce, jusqu’à arriver en bas de l’échelle. Il est dit que le management vertical est voué à disparaitre, car il ne fonctionne plus. On vous donne ici les raisons :

Rigidité de l’organisation

Une structure qui repose uniquement sur le management à la verticale fonctionnera de manière rigide ce qui ralentira le processus de prise de décisions et d’actions. En effet, un tel management laisse peu de place aux initiatives et implique de nombreuses limites en termes de communication. Cette dernière se trouvera nécessairement ralentie si ce n’est opaque ce qui entrainera des impacts négatifs sur les performances et les résultats. Le management à la verticale empêche purement et simplement la réalisation des projets y compris ceux sur lesquels reposent le devenir de la structure.

Evolution des moyens de communication

Les structures qui persistent à imposer un management à la verticale auront du mal à maintenir un tel schéma dans la mesure où l’évolution des moyens de communication fluidifie nécessairement les interactions entre les différentes hiérarchies. Grâce à l’instantanéité des messageries qu’il s’agisse de messages électroniques, de SMS ou de réseaux sociaux, l’information se passe de tout filtrage et apporte automatiquement plus de marges de manœuvres aux différents départements qui existent au sein d’une structure.

Le manager qui applique un système vertical se trouvera alors vite dépassé par la technologie et se verra incapable de compartimenter les différentes hiérarchies de son organisation. Heureusement, son rôle restera essentiel en vue de mener les équipes vers la bonne direction quoiqu’il s’agira plus de facilitation que de contrôle. Les dirigeants finissent par devoir reconnaitre l’apport de chaque membre de leur équipe en leur donnant la place qui est la leur.

Le management à la verticale devient alors un management à l’horizontal, un management collaboratif mené pour la réalisation d’un objectif global dont s’approprient tous les membres de l’équipe.

Recherche constante de compétitivité

Le management à la verticale tend aussi à devenir obsolète face à la recherche constante de compétitivité au sein des structures. Pour rester dans la course, les entreprises doivent éliminer ou du moins raccourcir la ligne hiérarchique propre à tout management vertical. Ainsi, les résultats seront plus rapides et plus efficaces du fait que les exécutants gagnent en liberté par rapport à leur relation vis-à-vis du donneur d’ordre. La créativité se veut elle aussi être au rendez-vous en sachant qu’elle est cruciale en termes d’innovation.

Les initiatives personnelles favorisées par la fin du management à la verticale valorisent également chaque membre d’une équipe ce qui apporte plus de motivation et partant, de meilleurs résultats. Le manager devient au final un pilote qui ne peut que s’appuyer sur les différents membres de son équipage, ces derniers devenant plus directement responsables des résultats de leurs initiatives.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Leadership ici

Recommandé pour vous

A la Une
Comment dynamiser votre communication B2B sur Linkedin ?
Aujourd’hui, Linkedin est la plateforme professionnelle la plus utilisée dans le…
A la Une
BlackBerry : la descente aux enfers semble terminée
BlackBerry est au sommet de sa gloire dans les années 2000.  La marque lége…
A la Une
Le métavers : le prochain grand saut technologique
Un monde parallèle dans lequel vous pouvez entrer grâce à un casque de réalité v…
A la Une
Actualité sur les semi-conducteurs : nouvel épisode
Par Chris Gannatti, Global Head of Research, WisdomTree Nous avons récemment écr…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…
A la Une
Portrait du Chef Bertrand Jeanson
Photos Bertrand Jeanson © Château Brachet Bertrand Jeanson a une passion pour la…