Muzinich & Co.: Commentaire de Marché Hebdomadaire: Même modèle économique

20 juillet 2022

Muzinich & Co.: Commentaire de Marché Hebdomadaire: Même modèle économique

Le risque de récession est resté le principal thème qui a animé les marchés financiers cette semaine. Le Fonds monétaire international (« FMI ») a actualisé ses prévisions pour l’économie américaine, son conseil d’administration estimant qu’il serait « de plus en plus difficile » pour les États-Unis d’éviter une récession. Le FMI a réduit ses prévisions de croissance à 2,3 % pour 2022 et à 1 % pour 2023, ce qui est inférieur au consensus Bloomberg de 1,5 %. La courbe des US government bonds va dans le même sens ; les courbes de rendement inversées étant historiquement un indicateur avancé des récessions, le rendement à 2 ans est désormais supérieur au rendement à 5 ans, qui est supérieur au rendement à 10 ans. Le Comité fédéral des marchés ouverts (« FOMC ») s’est-il mis dans une impasse en annonçant qu’il allait resserrer sa politique jusqu’à ce que les pressions inflationnistes s’atténuent ?

La publication de l’indice des prix à la consommation (« IPC ») américain de cette semaine n’a pas contribué à apaiser les craintes de récession, l’IPC global s’établissant à 9,1 %, au-dessus des prévisions du consensus de 8,8 %, et à des niveaux jamais vus depuis le début des années 1980. Toutefois, les données économiques de vendredi ont contribué à apaiser les craintes du marché avec la publication de fortes ventes au détail et la baisse plus importante que prévu de 3,1 % à 2,8 % de l’un des indicateurs d’anticipation de l’inflation préférés du FOMC, à savoir l’enquête de l’Université du Michigan sur les changements de prix attendus au cours des 5 à 10 prochaines années.

En Europe, les publications d’IPC au niveau national ont été conformes aux prévisions mais restent à des niveaux historiquement élevés. Le sentiment reste une question clé en Europe. Cette semaine, l’enquête sur le climat économique de l’institut ZEW est tombée à -53,8 en juillet, ce qui montre que la confiance des Allemands n’a atteint des niveaux bas que lors de la grande crise financière de 2008, de la crise de l’euro et de Covid 2020 (voir le graphique de la semaine). En outre, les investisseurs tiennent compte de l’instabilité politique, avec la démission du Premier ministre britannique et celle du Premier ministre italien après que l’Alliance 5 étoiles a boycotté un vote de confiance au Sénat, critiquant la réponse du gouvernement à l’économie. Toutefois, les données relatives à l’activité restent solides ; la production industrielle de la zone euro et du Royaume-Uni a été supérieure aux attentes.

En Chine, la couverture médiatique s’est concentrée sur les acheteurs de maisons menaçant d’arrêter les paiements hypothécaires des promoteurs qui avaient arrêté ou ralenti la construction. Les régulateurs chinois ont déclaré leur intention de contribuer à la réalisation des projets immobiliers, mais la confiance a encore été entamée par une augmentation des cas de Covid à Shanghai. Les conséquences du précédent verrouillage sont évidentes avec un produit intérieur brut au deuxième trimestre de 0,4 % en glissement annuel, inférieur aux attentes de 1,2 %. Avec de nouveaux cas quotidiens de Covid tombant maintenant en dessous de 501, un blocage ne semble pas être un événement probable à Shanghai et, une fois de plus, les données économiques réalisées en juin en Chine sont restées fortes, avec une croissance du crédit, du commerce et des ventes au détail tous supérieurs au consensus et pointant dans la direction d’une accélération économique à partir des faibles niveaux de croissance du T2.

Les données économiques de juin continuent de brosser le même tableau dans le monde entier ; l’inflation reste élevée et la confiance est faible, mais l’activité reste robuste et la consommation résiliente. Au cours des 4 à 6 semaines à venir, les rapports sur les bénéfices des entreprises mondiales au premier semestre et les prévisions pour le second semestre, ainsi que les données sur l’inflation qui reflètent mieux la chute des prix des matières premières, donneront le ton pour le reste de 2022.

Graphique de la semaine – Pas de confiance en l’Allemagne

Bloomberg, en date du 14 juillet 2022. Indice ZEW du sentiment économique. À des fins d’illustration uniquement.

1 Source : Bloomberg, « Shanghai Covid Cases Drop Below 50 in Sign Flareup Easing », au 14 juillet 2022.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

A la Une
Metavers : Tout est à inventer
Si l’on ouvrait plus largement le champ des possibles dans le virtuel ? C’e…
A la Une
Muzinich & Co.: Corporate Credit Snapshot juillet 2022
Dans un revirement salutaire par rapport à juin, les marchés mondiaux du crédit …
A la Une
Votre portefeuille d’actions est-il sensible aux taux d’intérêt?
Par Dries Cornilly, Investment Manager, Asteria IM Déterminer si un portefeuille…
A la Une
Quand les compétences techniques et linguistiques ne suffisent plus
Ce n’est un secret pour personne : les employeurs recherchent de plus en p…
A la Une
Pourquoi dire non est-il si difficile ?
Savoir dire « non » avec tact est une compétence précieuse. En effet, le fait d&…
A la Une
Le smart working, nouvelle tendance RH
Les organisations et les cultures professionnelles changent, tout comme les faço…