MacKenzie Scott, (ex-femme de Jeff Bezos) : casse les codes de la philanthropie masculine

9 février 2022

MacKenzie Scott, (ex-femme de Jeff Bezos) : casse les codes de la philanthropie masculine

Peu sont ceux à connaître son nom et pourtant cette femme qui dispose d’une fortune personnelle estimée à plusieurs milliards de dollars mérite assurément la palme de la générosité et de la charité par ses largesses incontestables accordées aux plus pauvres et aux plus démunis ! Une manière particulièrement altruiste de combattre les inégalités dans le monde en cédant une partie de sa richesse.

MacKenzie Scott : une riche dame au grand cœur

MacKenzie Scott, l’ex-femme de Jeff Bezos, patron d’Amazon et deuxième homme le plus riche du monde, ne lésine pas en matière de dons. Ce sont pas moins de 6 milliards de dollars au cours de l’année 2020, dont 1,7 milliard rien que pour le mois de juillet 2020, qu’elle a distribués dans des secteurs qu’elle jugeait trop oubliés ; des associations d’aides aux immigrés aux banques alimentaires en passant par des universités, des écoles modestes et autres communautés caritatives sur tout le territoire américain se trouvant les moins aisées, venant ainsi en aide aux populations les plus pauvres et aux foyers défavorisés.

Au total, 384 organisations caritatives américaines ont été sélectionnées parmi les 6 490 bénéficiaires retenus et potentiellement éligibles qui se sont vu allouer des dons, parfois en milliers de dollars. Le tout sans la moindre exigence envers ces entités, pas même de restrictions quant à l’utilisation de ces fonds comme le font en général la plupart des donateurs parmi les plus riches du monde, mais aussi dans la discrétion la plus totale.

Une nouvelle approche de la philanthropie

À la question, pourquoi une telle générosité sans condition, la réponse de MacKenzie Scott est éloquente : « non seulement les organisations à but non lucratif sont chroniquement sous-financées, mais elles sont aussi chroniquement détournées de leur travail par la collecte de fonds et par les lourdes exigences de rapport que les donateurs leur imposent souvent ». Elle vient ainsi contrer la plupart des donateurs les plus fortunés qui ne lésinent pas sur les performances souhaitées, sur l’exigence des conditions à respecter, sur les critères d’usage des dons qu’ils font aux différentes organisations.

Du jamais vu en termes de (re)distribution des richesses ! La réception de ces dons a bouleversé le secteur caritatif tellement coutumier à lutter pour parvenir à décrocher quelques dollars, donc pas du tout habitués à en recevoir de cette manière. En procédant ainsi, les diverses institutions recevant les dons de cette riche dame au grand cœur se voient exemptées des lourdeurs administratives tout en pouvant en faire usage selon leurs propres priorités sans contraintes.

MacKenzie Scott en tête du classement du palmarès des donateurs

D’après les experts américains analysant les données liées à la philanthropie, il est question d’une somme globale la plus conséquente jamais versée en une année par un donateur et donnée généreusement de son vivant à destination des organismes caritatifs, plaçant MacKenzie Scott en tête du classement du palmarès des donateurs. 

MacKenzie Scott, quatrième fortune du monde chez les femmes, qui déclare « Je continuerai jusqu’à ce que le coffre soit vide », serait-elle en passe de devenir une icône de la philanthropie et de l’altruisme ? En tout cas, les organisations ayant reçu ces dons n’ont pas été choisies au hasard et sont toutes confrontées à la misère humaine sous une forme ou une autre ; pauvreté élevée, pauvresse alimentaire, inégalités raciales, etc.

Selon Laura MacDonald, présidente de la Giving USA Foundation, l’action de cette femme à la fortune colossale, est une démarche philanthropique « basée sur la confiance » qui pourrait « encourager d’autres donateurs (…) à prendre plus de risques ». Les riches milliardaires et autres fortunes mondiales peuvent en prendre de la graine !

Retrouvez l’ensemble de nos articles Fortune

Recommandé pour vous

A la Une
La lassitude des followers signe-t-elle le déclin du marketing d’influence ?
Le marketing d’influence constitue un levier de communication très intéressant. …
A la Une
L’empathie au travail : une vertu en déclin
Dans le milieu professionnel, émotion et travail paraissent souvent comme incomp…
A la Une
Le digital redistribue les cartes du marché du luxe chinois
La Chine était le principal client des industries du luxe. La pandémie aura perm…
A la Une
Comment établir une Brand Voice sur les réseaux sociaux ?
Vous souhaitez faire rayonner votre marque à travers les réseaux sociaux ? Propo…
A la Une
Muzinich & Co.: Corporate Credit Snapshot avril 2022
Ce fut un autre mois difficile, les marchés mondiaux du crédit étant en baisse, …
A la Une
Ce qui fait fuir les salariés dans une entreprise
Mauvais management, manque de liens sociaux, de flexibilité dans les horaires de…