Les clés d’une performance durable

Obtenir une performance durable ne relève, ni du miracle, ni de la magie, mais d’une rigueur de tous les jours et d’un engagement de tous les acteurs. Les ingrédients du succès de la mise en place d’une culture résultats et de l’amélioration continue ?

– Un sens qui motive et engage

– Des managers et collaborateurs forts de leurs compétences techniques et comportementales

– Une approche rigoureuse

C’est une recherche perpétuelle d’équilibre et de « fusion » entre performances humaine et organisationnelle. Ce que l’on constate souvent, c’est que l’amélioration est faite pas saccade, par à-coup au grés de projets de systèmes d’informations, de réorganisation, de changement de stratégie ou toute autre démarche visant à transformer durablement l’entreprise. Ces projets multiples ont finalement tendance à développer les résistances par fatigue de l’organisation. L’amélioration continue vise à limiter ces à-coups en mode projet, à linéariser le processus d’amélioration, de manière plus naturelle et surtout issue de la base.

Au travers de nos 15 ans d’expérience, nous avons pu observer que les méthodes aux noms savants, apprises par cœur et appliquées à la lettre, ne marchent que très partiellement. Elles peuvent même s’avérer contreproductives !

Pour durer, l’amélioration continue doit avoir un encrage profond. Qu’il s’agisse d’entreprises privées ou d’administrations publiques il convient de faire émerger une vraie culture d’entreprise orientée agilité. Deux composantes sont indispensables à l’émergence de cette culture de l’amélioration continue :

1) Le SENS et le LEADERSHIP

Construire un management aligné sur ses ambitions et ses objectifs de performance. Travailler sur le sens de la démarche pour mieux communiquer. Mettre en place les méthodes clés de gestion de la performance pour garantir que les démarches d’améliorations soutiendront durablement les objectifs de performance.

2) Des collaborateurs PORTEURS de la démarche

Former sur le terrain les équipes, leur permettre d’adresser puis de dépasser les obstacles, valoriser leur démarches, favoriser le déploiement par de petits succès, par fertilisation.

La culture de la performance est stimulée au travers d’ateliers permettant aux participants de s’aligner et de bâtir le socle nécessaire au changement.

• Au niveau de la direction, le focus sera mis sur le « pourquoi » d’une culture de la performance afin de donner une énergie initiale et une raison d’être à ce mouvement. Le cadre de la performance est fixé.

• Au niveau des cadres, les ateliers performance permettent de faire résonner performance et amélioration continue en objectifs concrets. Ces ateliers permettent également de sélectionner et transmettre les outils indispensables à l’expression de cette nouvelle dynamique. L’idée et d’aborder ainsi, d’une manière très pratique, les fondamentaux de la culture lean.

• Au niveau des équipes, citons la recherche des gaspillages qui illustre bien l’approche sur le terrain, toujours pragmatique allant vers l’essentiel. Identifier les gaspillages qui n’apportent pas de valeur ajoutée pour le client, réveiller le bon sens de chacun et projetons les équipes dans une démarche d’amélioration continue dont ils sont déjà les acteurs et donc les porteurs.

La prise en compte de l’humain

Impliquer directement l’ensemble du personnel d’une entreprise, c’est le rendre acteur du changement en cours et de son propre changement. Il ne subit plus et devient ainsi porteur et garant des modifications. La dimension Ressources Humaines (RH) doit être formellement intégrée en prenant une attention toute particulière aux facteurs motivationnels. Il s’agit d’un travail main dans la main avec les RH pour planifier et intégrer les processus et outils de soutien et de valorisation.

Retour haut de page