Le Dharma : s’en inspirer pour (re)trouver notre voie

30 août 2022

Le Dharma : s’en inspirer pour (re)trouver notre voie

Loi bouddhique et enseignement d’une constatation du fonctionnement de l’esprit et du monde, le Dharma est désormais appliqué au sein même des entreprises en vue de procéder à de réels changements de comportements. Comment les relations entre les valeurs du bouddhisme et le management d’une entreprise sont-elles compatibles ? Découvrez-le dans cet article !

Comment les valeurs bouddhistes sont-elles compatibles au management d’une entreprise ?

Il convient de commencer par préciser que l’adaptation des valeurs bouddhistes à une entreprise peut tout à fait se faire indépendamment de toute croyance religieuse. En effet, partant de l’idée que la quête du bonheur est une valeur commune à tous les individus, la prise de décision, la richesse des liens sociaux mais aussi le climat de confiance ou encore la culture présente au sein d’une entreprise sont autant d’aspects qui peuvent bénéficier des réflexions bouddhistes.

À titre d’exemple, le Dharma souligne l’importance de pouvoir se diriger soi-même avant d’essayer de diriger les autres. Afin d’améliorer la maîtrise de soi, il est alors suggéré de faire preuve d’un esprit calme et concentré qu’il est notamment possible d’atteindre par le biais de la méditation. Une pratique qui peut dès lors s’avérer fort utile pour tout management.  Les valeurs bouddhistes permettent également d’améliorer les liens sociaux entre les collaborateurs entre eux et avec leur management mais aussi de faire preuve d’enthousiasme, de modestie et de reconnaissance.

Autant de qualités qui peuvent permettre à un dirigeant de devenir un véritable modèle pour ses employés et donc quelqu’un pour qui ils auront tendance à vouloir se surpasser en donnant le meilleur d’eux-mêmes.

“Une entreprise dont les salariés, les actionnaires et les clients ne sont pas heureux n’a pas d’avenir” affirme le Dalaï-Lama. Il ajoute qu’afin de régler des problèmes au travail, “alors que les bonnes nouvelles peuvent se propager lentement, les mauvaises nouvelles doivent quant à elles se propager rapidement”. Enfin, il précise que le profit d’une entreprise doit être envisagé tel une condition de sa survie et non comme son but final.

Le bouddhisme tend donc à favoriser la mise en œuvre d’un management transparent au sein duquel le bien-être des collaborateurs est mis au centre des préoccupations. Des valeurs dont l’impact sur la productivité et l’efficacité d’une entreprise n’est plus à prouver.

Comment appliquer les concepts bouddhistes au travail ?

Les concepts bouddhistes peuvent être appliqués de façon concrète dans de nombreuses situations personnelles ou professionnelles. Ils peuvent notamment permettre à un individu de prendre du recul, de rester constructif et d’être plus serein en toute situation.

Voici quelques exemples de principes bouddhistes appliqués à la vie au bureau ;

  • La compassion : il s’agit de tenter de ressentir ce que les autres ressentent. Au bureau, chercher à comprendre les raisons pouvant pousser un collaborateur à agir de telle ou telle manière peut constituer un facteur de taille en vue d’améliorer les relations sociales mais aussi de favoriser le sentiment de reconnaissance de chacun et de permettre ainsi une meilleure résolution des problèmes.
  • Le mental : prendre soin de sa pensée autant que de son corps. Au bureau, se respecter soi-même et connaître ses propres limites sont des facteurs essentiels au bon développement personnel.
  • L’impermanence : rien n’est éternel et chaque chose suit un cours immuable : naissance, croissance, apogée, déclin, disparition et transformation. Au bureau, réaliser l’importance du lâcher-prise face à certaines situations inéluctables mais aussi prendre conscience des moments et en profiter de la meilleure façon possible sont des démarches élémentaires au bonheur des employés et des managers.
  • “Le lâcher-prise : piste vers le bonheur”, un article à lire ici !
  • La voie du milieu : les extrêmes tendent à un résultat négatif. Au bureau, favoriser un juste équilibre des forces en appliquant la pensée positive sans pour autant négliger les émotions négatives parfois justifiées.
  • À lire aussi : “Trop de good vibes tuent-elles les good vibes?”

L’application des principes bouddhistes ainsi que la recherche de son Dharma sont des démarches qui doivent faire l’objet d’un travail quotidien et qui peuvent être favorable tant aux collaborateurs et aux dirigeants d’une entreprise en vue de favoriser leur développement personnel qu’à l’établissement d’une ambiance positive générale au sein d’une entreprise.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Inspiration

Recommandé pour vous

A la Une
BlackBerry : la descente aux enfers semble terminée
BlackBerry est au sommet de sa gloire dans les années 2000.  La marque lége…
A la Une
Le métavers : le prochain grand saut technologique
Un monde parallèle dans lequel vous pouvez entrer grâce à un casque de réalité v…
A la Une
Actualité sur les semi-conducteurs : nouvel épisode
Par Chris Gannatti, Global Head of Research, WisdomTree Nous avons récemment écr…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…
A la Une
Portrait du Chef Bertrand Jeanson
Photos Bertrand Jeanson © Château Brachet Bertrand Jeanson a une passion pour la…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…