La maroquinerie de luxe : pourquoi est-ce un placement lucratif ?

La maroquinerie de luxe : pourquoi est-ce un placement lucratif ?

22 août 2021

La maroquinerie de luxe se veut être un placement lucratif et ce, à un niveau tel qu’il concurrence directement le secteur de l’immobilier. Ainsi, acheter un sac en cuir de luxe se présente aujourd’hui comme un investissement aussi rentable que l’achat d’un bien immobilier. Le secteur, bien qu’il soit encore émergent, a désormais de quoi attirer les investisseurs désireux de faire du chiffre. La question qui se pose est de savoir pourquoi la maroquinerie de luxe est un placement lucratif. Les réponses dans les lignes qui suivent :

Un marché de plus en plus attractif

La rentabilité des investissements dans la maroquinerie de luxe s’est faite remarquer dans un domaine clé, celui de la bourse. Il a été relevé que cet investissement devient plus lucratif qu’un achat immobilier quand bien même ce dernier se fait au cœur même de la capitale française.

Cette attractivité du marché de la maroquinerie de luxe s’explique par le caractère de plus en plus désirable des sacs à main de luxe. Ces derniers cultivent les intérêts des investisseurs et des passionnés en s’achetant souvent moins chers qu’à la revente. Les sacs griffés, qu’ils soient neufs ou de seconde main font l’objet de convoitise auprès des collectionneurs, encore plus lorsqu’ils appartiennent à la famille des accessoires rares. Parmi les marques les plus prisées, on retrouve la maison Hermès, Chanel ou encore Louis Vuitton.

De nombreux exemples d’attractivité

Les preuves ne manquent pas lorsqu’il s’agit d’appuyer le caractère lucratif de la maroquinerie de luxe. Parmi les sacs de luxe les plus recherchés du moment, on retrouve le Birkin d’Hermès et l’iconique 2.55 de Chanel. Cette dernière marque a aussi laissé derrière elle un autre marché prolifique vieux de 70 ans avec son célèbre sac matelassé, tellement recherché que son prix initial de 200 euros a aujourd’hui grimpé à 4600 euros. Le sac Boy de la même marque, né après le 2.55 de l’imagination et du talent incontesté du fameux Karl Lagerfeld fait aussi l’objet de spéculations financières et s’arrache entre les plus grands fans de mode.

La maroquinerie de luxe n’a donc pas fini de nourrir le marché du luxe et de gagner en rentabilité. Après tout, on parle d’un marché qui connait un taux d’inflation de 14% contre 10% seulement pour celui de l’immobilier. D’après certains spécialistes, cette attractivité reste même si la maroquinerie de luxe se veut plus que jamais être excessivement chère. Malgré des prix qui augmentent, les acheteurs ne sont en rien dissuadés, car leur conception même de l’achat change.

Il s’agit d’un investissement qui consiste à acheter cher aujourd’hui pour revendre encore plus cher après quelques années. Autant dire que la maroquinerie de luxe a gagné le statut de valeur sûre au même titre que la pierre.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business ici

Recommandé pour vous

A la Une
Quel avenir sans Gulf Stream ?
Deux études parues cette année dans la renommée revue scientifique Nature ont ra…
A la Une
Redistribution des richesses : et si l’exemple venait de la Chine
Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la chine semble en passe de devenir u…
A la Une
Neutralité carbone : l’objectif de la Chine d’ici 2030 et 2060
Photos © Reyl Par Daryl Liew, CIO chez Reyl Singapore  Le président Xi Jinping a…
A la Une
Toxicité des dirigeants: un fléau en pleine expansion
La vie au travail est de plus en plus confrontée à la présence de leaderships to…
A la Une
Travailler quatre jours par semaine, payé cinq : pourquoi doit-on l’envisager ?
C’est une entreprise de Nouvelle-Zélande qui a lancé un pavé dans la mare …
A la Une
Et si on osait enfin se faire plaisir professionnellement
Il y a encore 50 ans, dès la fin de nos études on signait un contrat d’embauche …