ENQUÊTE : les investisseurs professionnels se privent des avantages qu’offrent les matières premières pour se couvrir contre l’inflation

26 janvier 2022

ENQUÊTE : les investisseurs professionnels se privent des avantages qu’offrent les matières premières pour se couvrir contre l’inflation

Les conclusions de l’enquête montrent que près de la moitié des investisseurs professionnels européens interrogés se préparent à une inflation élevée en raison d’un risque d’inefficacité de la politique monétaire

Une enquête réalisée auprès des investisseurs professionnels en Europe et mandatée par WisdomTree[1], l’émetteur de fonds indiciels cotés en bourse (ETF) et de produits cotés en bourse (ETP), souligne le manque de confiance dans la capacité des banques centrales à juguler une inflation élevée. D’après cette enquête, les principaux risques auxquels les investisseurs sont confrontés sont l’inflation (52 %) et les erreurs de politique monétaire que pourraient commettre les banques centrales (51 %).

Avec une inflation en Europe sensiblement supérieure aux objectifs de 2 %[2], 72 % des investisseurs professionnels ont commencé à se préparer à une inflation élevée, d’après l’enquête. À la question de savoir comment les investisseurs se préparent à faire face à ce contexte inflationniste, 46 % d’entre eux ont indiqué qu’ils alloueraient des actifs aux matières premières. 28 % de plus envisagent la possibilité d’allouer des capitaux à cette classe d’actifs afin d’atténuer l’impact de l’inflation sur leurs portefeuilles.

« L’une des caractéristiques les plus commentées des investissements dans les matières premières est leur capacité à offrir une couverture contre l’inflation, » a déclaré Nitesh Shah, Responsable des matières premières et de la recherche macroéconomique pour l’Europe (« Head of Commodities & Macroeconomic Research, Europe ») chez WisdomTree. Les universitaires ont longtemps étudié le lien entre les matières premières et l’inflation et sont parvenus à la conclusion que sur le long terme et sur la plupart des périodes passées, les matières premières affichaient une corrélation positive avec l’inflation. La performance mensuelle moyenne des matières premières au sens large a tendance à augmenter lors d’une hausse de l’indice des prix à la consommation (IPC), ce qui n’est pas toujours le cas d’autres actifs aux rangs desquels les obligations indexées sur l’inflation ou l’immobilier. »

Bien que les matières premières soient réputées pour leurs propriétés de couverture contre l’inflation, le moyen privilégié par la plupart des investisseurs professionnels européens (55 %) pour s’exposer  à cette classe d’actifs sont les actions liées aux matières premières. Toutefois, ces sociétés et les matières premières elles-mêmes ne présentent pas des caractéristiques similaires, ce qui pourrait paraître surprenant à ceux qui optent pour ce type d’allocations. D’après l’enquête, seulement 37 % des investisseurs professionnels européens choisissent ou choisiraient d’investir par l’intermédiaire d’expositions synthétiques et 24 % à partir d’expositions à des produits adossés à des actifs physiques, à savoir les méthodes les plus efficaces pour accéder aux matières premières et pour se couvrir contre l’inflation.

« Les actions liées aux matières premières sont souvent utilisées en tant qu’alternative facile d’accès à cette classe d’actifs, » indique Pierre Debru, Responsable de la recherche quantitative et des Solutions multi-actifs pour l’Europe (« Head of Quantitative Research & Multi Asset Solutions ») chez WisdomTree. Toutefois, des recherches ont montré qu’investir dans les actions liées aux matières premières offre principalement une exposition à la gestion, aux activités et aux pratiques de ces entreprises. Dans de nombreux cas, ces entreprises couvrent tout ou partie de leur exposition aux matières premières, c’est-à-dire qu’elles versent la prime de risque offerte par les matières premières aux détenteurs de contrats à terme de type futures. Or les actions liées aux matières premières ont un comportement beaucoup plus similaire aux actions qu’aux matières premières, ce qui explique qu’elles ne constituent pas une couverture très efficace contre l’inflation. »

D’après l’enquête, les actifs les plus couramment alloués par les investisseurs professionnels européens à des fins de couverture contre l’inflation sont notamment les actions (78 %), les obligations indexées sur l’inflation (58 %) et les infrastructures (47 %). Les matières premières au sens large (46 %) et l’or (28 %), deux couvertures historiquement efficaces contre l’inflation, n’ont pas figuré parmi les trois premières classes d’actifs, bien que 33 % des investisseurs professionnels européens envisagent d’accroître leurs allocations à l’énergie et 29 % accroîtront leurs allocations aux matières premières agricoles dans les 12 prochains mois.

WisdomTree offre la gamme d’ETP exposés sur les matières premières la plus complète d’Europe. Notre plateforme compte environ 24 milliards de dollars[3] d’encours sous gestion.

L’enquête menée par CoreData Research, une société d’études de marché indépendante, a interrogé 600 investisseurs professionnels en Europe, allant des sociétésspécialisées dans le conseil financier aux gestionnaires de fortune et aux bureaux de gestion de patrimoine de type « family offices ». Les investisseurs interrogés gèrent de l’ordre de 400 milliards d’euros d’encours.

[1] Source : CoreData Research, Pan-Europe Professional Investor Survey Research, juin/juillet 2021

2 L’objectif d’inflation de 2 % déterminé par la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre.

3 WisdomTree, en date du 31 décembre 2021

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

A la Une
BlackBerry : la descente aux enfers semble terminée
BlackBerry est au sommet de sa gloire dans les années 2000.  La marque lége…
A la Une
Le métavers : le prochain grand saut technologique
Un monde parallèle dans lequel vous pouvez entrer grâce à un casque de réalité v…
A la Une
Actualité sur les semi-conducteurs : nouvel épisode
Par Chris Gannatti, Global Head of Research, WisdomTree Nous avons récemment écr…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…
A la Une
Portrait du Chef Bertrand Jeanson
Photos Bertrand Jeanson © Château Brachet Bertrand Jeanson a une passion pour la…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…