Interview de Yannick Kalala: « MIGUU se positionne comme une marque où l’Afrique chausse le monde »

Interview de Yannick Kalala: « MIGUU se positionne comme une marque où l’Afrique chausse le monde »

6 octobre 2021

Photo © MIGUU

Interview de Yannick Kalala Co-fondateur de la marque de chaussure MIGUU

Yannick Kalala

International Leader: Elle foule les rues du monde entier, arpente les scènes musicales et défile même sur les podiums de grandes maisons de mode. Ses ventes sont sur le point de supplanter celles des bottes, souliers, escarpins et mocassins. La basket est-elle en train de devenir un véritable phénomène de mode ?

Yannick Kalala: La basket n’est pas en train de devenir un véritable phénomène de mode, elle est un phénomène de mode. Au premier semestre de cette année par exemple, la Jordan avait un chiffre d’affaires de près de 5 milliards de dollars. Avec de tel montant, il n’y a plus de doute, la basket sort du contexte sportif pour s’imposer dans toutes les couches de la société. Elle devient ainsi, un élément aussi chic que la chaussure avec le confort en plus. Miguu surfe sur la même vague et ambitionne de faire de sa basket un accessoire de mode incontournable, le must have du dressing de tout entrepreneur branché.

International Leader: Au-delà du phénomène de mode, qu’est-ce que ce succès global indique sur notre société et nos modes de vie ?

Yannick Kalala: Cela indique que le style est personnel, au-delà des restrictions vestimentaires que peuvent nous imposer notre profession. Le code vestimentaire d’un banquier par exemple l’oblige à ne porter qu’un type de chaussure. Le télétravail a en partie libéré certains types traditionnels et ce succès est le miroir de notre société où le confort personnel prédomine.

Avec Miguu nous voulons libérer en autre les cadres et les chefs d’entreprises de demain des codes vestimentaires bourgeois afin de leur offrir de multiples possibilités, que ce soit au travers de nos couleurs, de nos coupes, tout en apportant un certain caractère en respectant toutefois la personnalité de nos clients.

International Leader: Passionnés de mode et de costumes, vous avez créé avec un de vos amis d’enfance, une marque de chaussures de luxe appelée MIGUU.  Comment l’aventure MIGUU a-t-elle commencé ?

Yannick Kalala: C’est en l’été 2018 que l’aventure Miguu a commencé. Mes pieds ayant gonflé à cause d’une forte chaleur me faisaient tellement souffrir dans mes chaussures de ville que j’avais de la peine à marcher. J’ai donc décidé d’aller m’acheter une paire de basket pour plus de confort. J’ai visité pas mal de magasins, voulant m’offrir une paire de baskets originale, mais au bout de 2 heures de recherches je fus surpris et déçu de ne voir que des chaussures uniformes à l’occidentale. Je me mis à réfléchir car selon ce que dit mon père, une critique constructive est d’apporter une solution après un constat. J’ai alors appelé mon ami Junior qui vit en Suisse et qui est devenu mon associé.

Il avait comme moi observé un problème identitaire dans ce domaine et c’est ainsi que j’ai décidé de dessiner une paire de basket. Après deux ans de travail acharné, de prise de tête avec les usines pour conceptualiser nos Suitkers, MIGUU était née.

International Leader: MIGUU est un concept de chaussure appelé “suitker”. Un mix unique entre sneaker et soulier qui donne naissance à une chaussure qui réunit le confort et l’élégance.  Comment se positionne votre marque sur le marché ?

Yannick Kalala: Nous nous positionnons comme une marque où l’Afrique chausse le monde et non comme une marque africaine. La « suitker » est une chaussure qui tend à se positionner sur le marché des produits haut de gamme et de qualité, visant particulièrement des personnes aimant l’esthétisme et la différenciation. MIGUU ne désire pas uniquement remplir la fonction d’une basket, c’est-à-dire être un accessoire de confort, mais surtout de donner une identité au style de nos clients.

International Leader: Avec ses couleurs inspirées du dôme peint par Marc Chagall, le modèle SUITKERS BLEU BOURGEOIS reflète l’architecture parisienne, ses murs bruts pour nos semelles en passant par le tissu bleu bourgeois. Architecte de formation, on remarque une forte empreinte architecturale dans vos créations. Simple coïncidence ou choix voulu ?

Yannick Kalala: Aujourd’hui, on ne peut pas me dissocier de l’architecture. Une des règles essentielles enseignée à l’école est que la forme de la maison dépend de la forme du terrain. La mode étant une extension et aussi une expression de l’architecture, MIGUU reste fidèle à cette règle. C’est pourquoi l’homme est le terrain, la SUITKER est la maison et sa couleur est la décoration, le champ lexical de l’architecture est palpable sur cette première collection.

Zaha Hadid dit: L’architecture est la façon dont la personne se place dans l’espace. La mode porte sur la façon dont on place l’objet sur la personne. Toutes ces métaphores et paraboles étudiées en école d’architecture me permettent de faire vivre mes concepts, je dirai que l’architecture est l’âme de mes concepts.

International Leader: La basket va-t-elle devenir la chaussure de ville de demain ?

Yannick Kalala: C’est une question d’actualité. Le réchauffement climatique nous fait atteindre des températures difficilement supportables dans des chaussures de ville. La basket nous permet de nous adapter à ce nouveau monde en mutation, aussi bien dans le contexte climatique, social ou professionnel. La basket devient un marqueur temporel de l’évolution de notre société en laissant derrière elle la chaussure de ville.

Force est de reconnaître que le flambeau est en train de passer de la chaussure de ville à la basket. MIGUU de par ses couleurs et ses coupes SUITKERS a de beaux jours devant elle.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Bright Africa ici

Recommandé pour vous

A la Une
L’insatiable appétit des Chinois pour le luxe
Le peuple chinois possède décidément des ressources incroyables. Alors que le mo…
A la Une
Muzinich & Co.: Corporate Credit Snapshot décembre 2021
Malgré la propagation mondiale de la variante COVID-19 Omicron, c’était un…
A la Une
Interview de Didier Rivière: « L’entrepreneur doit avoir une intelligence pragmatique »
Photo © Didier Rivière Interview de Didier Rivière – Créateur et Propriétaire de…
A la Une
Revue du marché des ETF européens : Décembre – highlights
Les ETF domiciliés en Europe ont connu leur vingt-et-unième mois consécutif d&rs…
A la Une
Capital Group 2022 Outlook: Long-term perspective on markets and economies
Macro Perspectives Expect strong but slowing economic growth in 2022 High inflat…
A la Une
Quid du marché du luxe post-Covid-19 ?
Période de crise oblige, la plupart des consommateurs de tous horizons et statut…