L’insatiable appétit des Chinois pour le luxe

17 janvier 2022

L’insatiable appétit des Chinois pour le luxe

Le peuple chinois possède décidément des ressources incroyables. Alors que le monde essaye de venir à bout du coronavirus, c’est toute l’économie planétaire qui subit de plein fouet les effets dévastateurs de ce virus, et ce, dans tous les domaines. Malgré cette récession industrielle et commerciale à l’échelle du globe, les Chinois eux, ont su tirer profit de l’interdiction de voyager en consommant local, et particulièrement dans le secteur du luxe. Et les chiffres apparaissent comme tout à fait exceptionnels.

En effet, ce marché a doublé en 2020 en comparaison aux années précédentes, et représente désormais plus de 40 milliards de chiffre d’affaires au pays de Mao. Cette part atteint même 20% sur le marché international confirmant toutes les prévisions. D’’ici à 2025, les Chinois seront les premiers consommateurs de luxe.

Bien avant le covid-19

Les Chinois étaient déjà très friands du luxe bien avant le covid-19, mais la poussée de fièvre due au virus a clairement accéléré cette tendance.  Chaussures, parfums et articles de mode arrivent en tête des accessoires les plus prisés par une clientèle toujours plus exigeante. Les femmes en particulier représentent une cible de choix pour les marques, et sans le vouloir, elles sont souvent les égéries de ces enseignes qui vendent à prix d’or leurs produits. Ce secteur constitue réellement la locomotive de l’économie chinoise, dont la croissance reste stable à un haut niveau depuis plusieurs décennies maintenant. De plus, le gouvernement chinois encourage grandement la consommation locale, en mettant en place des mesures d’aides à l’achat.

Boom du e-commerce et génération ultra connectée

Et si on regarde de plus près, cette génération née au milieu des années 90 constitue des clients à choyer. En effet, ces consommateurs ont grandi avec internet, et surfent désormais sur les applications comme TikTok, Snapchat, Instagram ou encore Facebook. Par le passé, seul le bouche-à-oreille faisait office de publicité pour les marques, et ça se limitait généralement aux proches, à la famille et aux amis.

Désormais, grâce à ces jeunes ultra connectés, un client satisfait peut toucher des millions de personnes à travers la toile. Les marques l’ont bien compris, elles concentrent leur communication sur le web, via leurs plateformes de e-commerce. Et les maisons prestigieuses autrefois réticentes à la digitalisation s’offrent également une vitrine sur les smartphones et les tablettes. Elles ne lésinent pas sur les moyens notamment en budget pub pour atteindre leurs prospects potentiels. 

Sans cesse innover et créer les tendances

L’exigence qu’impose le secteur du luxe oblige les marques à sans cesse innover. Les modes se font et se défont à la vitesse de l’éclair. Mais comme sur tous les terrains et dans toutes les situations, les entreprises chinoises excellent dans leur capacité à s’adapter aux nouvelles tendances, à transformer leur façon de travailler, et finalement à anticiper les changements à venir dans ce milieu. D’autant, que les Millenials et les 20-30 ans participent très nettement au dynamisme des secteurs comme la mode, les accessoires, les chaussures ou encore les parfums.

Malheureusement pour les enseignes, cette clientèle nouvelle génération est très peu fidèle. Si avant les magazines « lifestyle » faisaient la pluie et le beau temps, désormais, les influenceurs-es suivis-es par des millions pour certains-es dictent avec une facilité déconcertante les modes à venir.

Le luxe a de beaux jours devant lui

Les économistes ne prévoient aucune baisse sur ce marché du luxe. L’optimisme affiché par les marques semblent se confirmer par des projections de croissance largement revues à la hausse depuis la crise du covid-19. Paradoxalement, puisque d’autres secteurs clés souffrent de cette pandémie avec des baisses de chiffre d’affaires abyssales notamment dans l’industrie du tourisme et du transport.  À côté de ça, l’industrie des produits chers affiche une santé insolente. Elle cherche continuellement les moyens de séduire une cliente fortunée, soucieuse d’afficher les signes ostentatoires d’une richesse acquise grâce une politique ultralibérale, d’une Chine gouvernée par un parti communiste unique, un des nombreux paradoxes de ce pays fascinant.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

Fortune
Quand la richesse devient un problème pour l’idéologie communiste chinoise
On a toujours présenté la Chine comme étant un pays communiste, c’est-à-dire aya…
Fortune
Ultra-riches et reste du monde : l’écart continue de se creuser
Au rang des plus riches, le palmarès prend un certain envol pour les plus grande…
Fortune
Pourquoi les ultra-riches (HNWI) préfèrent-ils créer des fondations ?
C’est un fait, beaucoup de milliardaires parmi les plus richissimes donnen…
Fortune
Les problèmes auxquels les ultras riches doivent faire face
Selon l’adage « l’argent appelle l’argent », plus on devient riche et …
Fortune
Les ultra-riches annoncent une révolution hybride
Première édition du rapport « Wealth Management Insights 2022 de PwC » En 2021, …
Fortune
Ultra-riche : une nouvelle gouvernance ne devrait-elle pas être repensée
En 2021, le nombre de milliardaires sur notre planète a considérablement augment…