Ford passera au tout électrique d’ici 2030

Ford passera au tout électrique d’ici 2030

26 mai 2021

L’annonce faite par Ford Motor Group en fait la plus grande chaîne de production d’automobile qui basculera vers l’électrique, laissant derrière elle les voitures à combustion. Toutes les voitures Ford auront une émission nulle, avec une option hybride d’ici 2026. Elles seront entièrement électriques d’ici la fin de la décennie, comme l’aurait annoncé la multinationale.

Une vision futuriste

Le Président de Ford Europe, Stuart Rowley, aurait annoncé : « Nous avons restructuré avec succès Ford Europe et sommes revenus à la rentabilité au quatrième trimestre 2020. Nous nous embarquons maintenant dans un futur 100% électrique en Europe avec de nouveaux véhicules expressifs et une expérience client connectée de classe mondiale »

Il poursuivit avec l’annonce suivante : « Nous prévoyons de poursuivre sur notre lancée cette année en Europe et de rester sur la bonne voie pour atteindre notre objectif d’une marge EBIT de 6% dans le cadre du plan de Ford visant à redresser nos activités automobiles mondiales. »

De grands investissements à venir

Ford compte investir pas moins de 22 Milliards de Dollars dans la technologie électrique d’ici 2025, ce qui en fait le plus grand producteur de voiture s’étant fixé un tel objectif. Volvo Cars, une chaîne moins importante que Ford, s’est fixé le même objectif. De son côté, General Motors, qui s’est rétracté du marché Européen en 2017, souhaiterait atteindre cet objectif d’ici 2035. Quant à Jaguar Land Rover, le groupe aurait annoncé que les Jaguars seraient entièrement électriques à partir de 2025, tandis que les voitures de luxe comme Bentley le seront d’ici 2030.

Des alliances pour atteindre cet objectif

Ford, qui commencera les livraisons du SUV électrique Mustang Mach-E ce trimestre, construira son premier modèle de batterie européen à Cologne, en Allemagne à partir de 2023, en utilisant la technologie de voiture électrique de Volkswagen, qui détient la plus grande part de marché en Europe depuis plus de deux décennies.

Ford et Volkswagen ont créé une alliance mondiale pour réduire les coûts en partageant certaines technologies sur les systèmes électriques et autonomes.  Rowley Stuart, Président de Ford Europe, aurait ajouté : «Notre annonce aujourd’hui de transformer notre usine de Cologne, siège de nos opérations en Allemagne depuis 90 ans, est l’une des plus importantes que Ford ait faites depuis plus d’une génération. Il souligne notre engagement en faveur de l’Europe et d’un avenir moderne avec les véhicules électriques au cœur de notre stratégie de croissance. »

En 2020, Ford a réalisé sa sixième année consécutive en tant que première marque de vente de véhicules utilitaires en Europe. Les véhicules utilitaires, qui comprennent la fourgonnette Transit et la camionnette Ranger, auront des options électriques et hybrides sur chaque modèle d’ici 2024. Rowley s’attend à ce que les deux tiers des ventes de fourgonnettes et de camionnettes soient hybrides ou alimentés par batterie par le fin de la décennie.

Des pressions externes

Le gouvernement britannique s’est engagé à arrêter la vente de véhicules utilisant uniquement de l’essence ou du diesel d’ici 2030, avec une interdiction de la vente de tous les véhicules avec des émissions de tuyau d’échappement d’ici 2035.

L’Union européenne a resserré les règles d’émissions au cours de cette décennie, obligeant les constructeurs automobiles à changement de toute forme de moteur à combustion interne. Une voiture sur 10 vendue en Europe et aux États-Unis en 2020 était un véhicule électrique ou hybride rechargeable.

Conclusion

La décision de Ford Motors de faire une transition vers des voitures purement électriques d’ici 2030 a secoué son marché. En effet, c’est la plus grande chaîne de production automobile qui s’est fixé un tel objectif. Cela passe par des investissements colossaux, allant jusqu’à 22 Milliards de dollars. Des alliances lui permettront d’atteindre ce but, qui découle de pressions externes.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business ici

Recommandé pour vous

A la Une
Quel avenir sans Gulf Stream ?
Deux études parues cette année dans la renommée revue scientifique Nature ont ra…
A la Une
Redistribution des richesses : et si l’exemple venait de la Chine
Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la chine semble en passe de devenir u…
A la Une
Neutralité carbone : l’objectif de la Chine d’ici 2030 et 2060
Photos © Reyl Par Daryl Liew, CIO chez Reyl Singapore  Le président Xi Jinping a…
A la Une
Toxicité des dirigeants: un fléau en pleine expansion
La vie au travail est de plus en plus confrontée à la présence de leaderships to…
A la Une
Travailler quatre jours par semaine, payé cinq : pourquoi doit-on l’envisager ?
C’est une entreprise de Nouvelle-Zélande qui a lancé un pavé dans la mare …
A la Une
Et si on osait enfin se faire plaisir professionnellement
Il y a encore 50 ans, dès la fin de nos études on signait un contrat d’embauche …