Les femmes dirigeantes auraient-elles plus de vision ?

16 novembre 2022

<strong><u>Les femmes dirigeantes auraient-elles plus de vision ?</u></strong>

Les postes de directions au sein de toute organisation, entreprise ou institution ne sont désormais plus réservés aux hommes. Rachats ou créations d’entreprises par des femmes, élections à plusieurs postes politiques de 1er plan ou encore nominations en vue d’assurer la gérance d’organismes internationaux, le nombre de femmes dirigeantes ne cesse en effet d’augmenter et leur notoriété fait écho au sein de tous les secteurs !

Les femmes dirigeantes en quelques chiffres

En Suisse, un poste de direction sur cinq est occupé par une femme et chez nos voisins français, nous sommes désormais relativement proches d’une parité des genres dans l’occupation des postes de direction. Et ce, que ce soit au sein des entreprises mais également dans le domaine du sport, en politique ou encore dans toute autre organisation. À ce jour, pas moins de 43% des entreprises françaises individuelles sont en effet créées par des femmes. De plus, les conseils d’administration sont composés en moyenne de 45,7% de femmes. Et pour cause ! Plusieurs experts et analystes affirment que les qualités de leadership qui sont traditionnellement associées aux femmes telles que la reconnaissance, l’inclusion ainsi que l’esprit d’équipe se sont avérées incroyablement efficaces face aux défis générés par les crises mondiales.

En effet, au-delà d’équilibrer la parité de genre au travail, force est de constater que les femmes dirigeantes font preuve de résultats excellents dans le cadre de leurs fonctions. Il a ainsi été démontré que le chiffre d’affaires et l’excédent brut des entreprises dont les postes de directions sont assurés par des femmes sont de 1 à 2% supérieurs aux autres organisations. Il convient également de mentionner que, selon le magazine Forbes, les pays dirigés par des femmes tels que Taiwan, l’Allemagne ou la Nouvelle-Zélande ont mieux géré la récente crise sanitaire. 

La revue américaine Harvard Business Review ajoute également qu’en augmentant la diversité parmi les équipes dirigeantes, la présence de femmes aux postes de direction engendre de nouvelles perspectives innovantes. Ce qui induit alors souvent pour les entreprises concernées une optimisation de leur ouverture au changement de même qu’une diminution des risques qui y sont liés.

Leadership feminin et masculin : existe-t-il une réelle différence ?

Bien que de nombreuses similitudes telles que la recherche de l’épanouissement professionnel ou le goût d’entreprendre existent, les femmes et les hommes dirigeants présentent toutefois quelques différences. Et ce, tant dans leurs objectifs que dans leurs méthodes de management. Ainsi, de manière générale, il a été constaté que les femmes dirigeantes tendent à bâtir de réelles communautés alors que les dirigeants masculins vont quant à eux souvent se focaliser sur les performances individuelles et font dès lors plus appel aux intérêts personnels de chacun des collaborateurs afin de les motiver.

En effet, selon une étude de leadership menée par Zenger Folkman auprès de 7000 dirigeants, les femmes valorisent davantage la cohésion des équipes mais également les relations humaines et la motivation.

Vers une parité parfaite au travail : quels défis restent à surmonter ?

Les difficultés éventuelles à concilier vie privée et vie professionnelle arrivent bien évidemment en première position. Pour parvenir à des postes de plus haute responsabilité, les femmes comme les hommes doivent sacrifier au moins ponctuellement leur vie personnelle. Cependant, c’est généralement après la naissance des enfants que l’élément de rupture et d’inégalité de genres a lieu. De nombreuses femmes mettent alors leur carrière en pause pour ne la reprendre ensuite que partiellement, ce qui diminue de façon conséquente leurs opportunités d’évolution au sein de leur travail.

L’entourage des femmes est également déterminant au développement de leur vie professionnelle. Car si le contexte actuel leur est désormais bien plus favorable, le sexisme, les stéréotypes ainsi que les attentes de la société façonnent toujours l’image de la femme et de ce qu’elle devrait être. Cela étant dit, les chiffres sont prometteurs ! Car selon une étude menée par le laboratoire Bpifrance auprès de 1640 leaders, 3 femmes sur 4 affirment être satisfaites de leur équilibre entre leur vie privée et professionnelle. Un chiffre identique à celui de leurs homologues masculins.

Outre l’établissement de lois en France qui imposent un certain quota aux grandes entreprises telles que la loi Copé-Zimmermann mise en place il y a 10 ans ou encore la loi Rixain qui prendra effet en 2027, l’évolution de la présence de femmes aux postes de direction est notamment due à leurs résultats ainsi qu’à l’efficacité de leurs méthodes managériales. Cette évolution ne progresse cependant pas nécessairement de manière logique et une réévaluation constante est nécessaire. Afin d’assurer le succès d’une entreprise, diversité et inclusion doivent impérativement être cultivées.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Leadership

Recommandé pour vous

A la Une
La persévérance, maître-mot de l’investissement en valeurs technologiques
Par Torsten von Bartenwerffer, Co-Head Multi Asset Solutions chez Fisch Asset Ma…
A la Une
Les clés pour faire une bonne première impression
Bien que l’adage “l’habit ne fait pas le moine” soit connu de tous, beaucoup de …
A la Une
Perspectives 2023 : des opportunités existent malgré les inquiétudes
Photo Raphaël Gallardo © Carmignac Aux États-Unis, une récession plus tardive ma…
A la Une
Comment améliorer sa concentration au travail ?
Une bonne concentration est essentielle en vue de réaliser toute tâche avec succ…
A la Une
DWS Market Outlook 2023 : Le rendement des actifs à risque doit être supérieur...
« Se demander dans quelle mesure et à quelle vitesse l’inflation peut…
A la Une
Rompre avec les mauvaises habitudes
Nous avons tous des habitudes. Bien que la plupart d’entre elles soient sans con…