Muzinich & Co.: Commentaire de Marché Hebdomadaire: Faire baisser l’inflation à tout prix

20 juin 2022

Muzinich & Co.: Commentaire de Marché Hebdomadaire: Faire baisser l’inflation à tout prix

Le sentiment de perte de risque s’est poursuivi la semaine dernière, les banques centrales restant le catalyseur. La semaine dernière, la Banque d’Angleterre a relevé ses taux de 25 points de base et la Banque nationale suisse a surpris en relevant ses taux de 50 points de base. Sur les marchés développés (DM), la Banque du Japon a fait exception à la tendance à la hausse des taux, laissant sa politique et ses taux d’intérêt inchangés. Sur les marchés émergents, le Brésil a relevé ses taux de 50 points de base, la Hongrie a dépassé les attentes en relevant ses taux de 50 points de base et Taïwan n’a pas tenu ses promesses en ne relevant ses taux que de 12,5 points de base. Le Comité fédéral de l’open market (FOMC), qui ne s’est jamais laissé dépasser par une banque centrale, a augmenté les taux d’intérêt de 75 points de base, soit la plus forte hausse depuis novembre 1994. Sans surprise, le président Powell a indiqué lors de la conférence de presse du 15 juin qu’il « ne s’attendait pas à ce que des mouvements de cette ampleur soient courants. » Les actifs financiers n’ont pas apprécié ces hausses et les rendements des emprunts d’État ont augmenté (sauf au Japon). Avec l’élargissement des spreads de crédit la semaine dernière, nous avons vu le US High Yield sous-performer et le crédit investment grade marchés émergents surperformer du point de vue du rendement total. Pour replacer les choses dans leur contexte, si aujourd’hui était la fin de l’année, il s’agirait de la pire année de rendement total pour les marchés du crédit investment grade depuis la création des indices ICE BofA1. Les actions sont en baisse, le DM sous-performant le EM, même si les prix des matières premières sont en baisse, les marchés évaluant la probabilité croissante d’une récession.

Les enseignements à tirer de l’action des prix de la semaine dernière sont tout d’abord que les marchés resteront très sensibles aux données sur l’inflation. Le président Powell a justifié la hausse anormalement élevée des taux d’intérêt par les données plus fortes que prévu de l’IPC vendredi dernier et par l’augmentation des prévisions d’inflation à 5-10 ans de l’Université du Michigan2.

Deuxièmement, nous sommes maintenant proches d’établir le taux terminal pour les taux d’intérêt américains, entre 4,00 et 4,25%. La politique monétaire américaine est passée d’une politique accommodante à une politique restrictive ; les taux hypothécaires sont à 5,94 % (des niveaux qui n’ont pas été vus depuis 2008), les taux réels sont positifs à partir de 3 ans, et le marché – qui a devancé la Réserve fédérale (Fed) dans ce cycle de politique – prévoit maintenant des réductions des taux de base en 2023, les réductions prévues par la Fed devant commencer en 2024 (voir le graphique de la semaine de Citi Research). Sur une base relative, les rendements du US Treaseury n’augmentent pas actuellement aussi vite que les rendements européens.

Enfin, la surperformance des marchés émergents, tant sur le marché du crédit que sur celui des actions, résulte de la diversification, et plus particulièrement de l’Asie (qui représente environ 40 % des indices de crédit mondiaux des marchés émergents). L’Asie a moins de préoccupations inflationnistes, comme le montre l’action des banques centrales de la région cette semaine. En outre, les deux principaux moteurs de croissance de la région, le Japon et la Chine, continuent de soutenir la croissance par une politique accommodante et, dans le cas de la Chine, par un nouvel assouplissement de la politique.

Graphique de la semaine – La Réserve fédérale prévoit de réduire les taux d’intérêt en 2024

Source: Données de Citi Research, Federal Reserve Bank, 15 juin 2022

1.ICE Dates de création de l’indice BoA : US Investment Grade (ER00) 31.12.1972, European Investment Grade (C0A0) 31.12.1995, Emerging Markets Investment Grade (EMIB) 31.12.1998.

2. Citi Research, US Economics, 15 juin 2022.

Sources: Toutes les données proviennent de Bloomberg au 17 juin 2022, sauf indication contraire.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

A la Une
La persévérance, maître-mot de l’investissement en valeurs technologiques
Par Torsten von Bartenwerffer, Co-Head Multi Asset Solutions chez Fisch Asset Ma…
A la Une
Les clés pour faire une bonne première impression
Bien que l’adage “l’habit ne fait pas le moine” soit connu de tous, beaucoup de …
A la Une
Perspectives 2023 : des opportunités existent malgré les inquiétudes
Photo Raphaël Gallardo © Carmignac Aux États-Unis, une récession plus tardive ma…
A la Une
Comment améliorer sa concentration au travail ?
Une bonne concentration est essentielle en vue de réaliser toute tâche avec succ…
A la Une
DWS Market Outlook 2023 : Le rendement des actifs à risque doit être supérieur...
« Se demander dans quelle mesure et à quelle vitesse l’inflation peut…
A la Une
Rompre avec les mauvaises habitudes
Nous avons tous des habitudes. Bien que la plupart d’entre elles soient sans con…