Devenir manager : cela fait-il encore rêver ?

13 juin 2021

Devenir manager : cela fait-il encore rêver ?

Le rôle d’un manager est de gérer les besoins de son équipe, assurer sa cohésion, être le relais entre la hiérarchie et les employés, dans l’objectif d’augmenter la productivité de l’entreprise. C’est un poste qui parait être intéressant et très convoité en apparence. Seulement, de plus en plus de salariés s’estiment désintéressés par cette fonction qui pourtant était un rêve jusqu’alors pour un grand nombre. Pourquoi un tel revirement de situation par rapport aux précédents idéaux ? 

Disposer de compétences techniques et humaines :

Afin d’être un bon manager, il faut disposer de plusieurs compétences techniques pour être capable de prendre de bonnes décisions et souvent dans l’urgence pour les besoins de l’entreprise. La résistance au stress, la réactivité, la conscience des enjeux, est le quotidien de celui que l’on pourrait qualifier de chef d’orchestre de l’entreprise. Ces capacités ne sont pas à la disposition de tous et certains salariés ne s’estiment pas en capacité de rassembler tous les critères aussi bien personnels que techniques pour pouvoir manager une équipe.

L’origine du problème ?

La plupart du temps tous les managers sont parvenus à cette fonction par la force des choses sans réellement l’avoir voulu, il est donc évident que cette fonction ne suscite pas l’engouement que l’on pourrait penser. La fonction a progressivement perdu de son charme et de son sens. Beaucoup de managers actuels trouvent plus de points négatifs à leurs fonctions que de points positifs.

Les managers sont soumis à de multiples contraintes et sont de moins en moins autonomes dans leurs fonctions. Aujourd’hui l’épanouissement d’un salarié ne passe pas forcément par l’accès au poste avec des responsabilités. Certains ne se sentent pas prêt à faire des concessions et mettre de côté leurs convictions et leurs confort personnel pour endosser ce rôle. La génération actuelle est plus centrée sur la réussite personnelle, sans les aspects négatifs que cette fonction engendre sur leur bien-être physique et moral. Engager toute son énergie à la réussite des objectifs de l’entreprise n’est plus ce à quoi aspire la génération actuelle.

Un constat mondial :

Accéder au rôle de manager n’est plus aussi attirant qu’autrefois. Sur le plan mondial le constat est général. Le nombre d’employés à vouloir accéder à ce titre est en chute libre ainsi que ceux qui souhaitent le rester à l’avenir. L’exercice de cette fonction est perçu comme une contrainte qui nécessite un effort considérable pour le manager : gérer les conflits, motiver les troupes, relever les problèmes et pallier aux dysfonctionnements du service, tout cela au détriment de son propre bien être. La tâche n’est pas des plus aisées. La lourdeur des formalités administratives et le manque de reconnaissance de la part des supérieurs font partie intégrante des explications entrainant ce constat.

Qu’en est-il en France ?

En France 85% d’entre eux qualifient leur métier de compliqué qu’auparavant. Stress, fatigue, surcharge de travail, résultant sur une démotivation globale. Salariés et managers ne se sentent plus épanouis dans leur rôle et le mode de relation mérite d’être repensé. Les managers estiment disposer de moins d’autonomie, de coopération et de responsabilisation. Autrefois le manager était celui qui donnait envie de réussir car il était fort d’un charisme et d’un pouvoir de décisions. Un vrai liant entre la hiérarchie et son équipe, il donnait le gout de la réussite. Actuellement, la situation est toute autre, souvent dépassés par la réalité et les exigences de leur équipe et des supérieurs, les managers, ont tendance à avoir perdu de leur légitimité en trouvant leur champ de compétence de plus en plus restreint. 

Certains considèrent qu’on ne peut pas être pleinement soi tout en étant manager et de ne pas exercer pleinement son métier.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Leadership ici

Recommandé pour vous

A la Une
De quelle manière ai-je envie de me réaliser ?
Ces dernières années, les recherches sur le travail significatif se sont multipl…
A la Une
La lassitude des followers signe-t-elle le déclin du marketing d’influence ?
Le marketing d’influence constitue un levier de communication très intéressant. …
A la Une
L’empathie au travail : une vertu en déclin
Dans le milieu professionnel, émotion et travail paraissent souvent comme incomp…
A la Une
Le digital redistribue les cartes du marché du luxe chinois
La Chine était le principal client des industries du luxe. La pandémie aura perm…
A la Une
Comment établir une Brand Voice sur les réseaux sociaux ?
Vous souhaitez faire rayonner votre marque à travers les réseaux sociaux ? Propo…
A la Une
Muzinich & Co.: Corporate Credit Snapshot avril 2022
Ce fut un autre mois difficile, les marchés mondiaux du crédit étant en baisse, …