COVID-19-Comment repenser l’espace de travail de demain ?

14 décembre 2020

Le télétravail a fait ses preuves. En effet, suite à la crise du COVID-19, les organisations ont été contraintes d’opter pour le travail à distance afin d’empêcher la propagation du virus, et pour garantir la bonne santé de leurs employés. Plusieurs mois après l’implémentation du télétravail, il devient assez difficile d’imaginer que les employés puissent revenir au travail en présentiel. Les efforts fournis pour s’adapter à cette situation inédite ont été colossaux, et ceux-ci ont porté leur fruit ! Pourquoi donc revenir vers la méthode traditionnelle ?

L’aménagement des bureaux a clairement été impacté par le travail à distance. Le télétravail deviendra-t-il la norme tandis que le travail dans les bureaux serait perçu comme une exception ? Pouvons-nous bénéficier des bienfaits de cette situation pour réinventer ce que l’on appelle « les bureaux de demain » ? Voyons cela plus en détail…

Être présent au bureau n’est plus associé à une journée productive

Plusieurs mois avant l’arrivée du COVID-19, des questions concernant la possibilité de transposer la méthode de travail vers le télétravail ont été soulevé. Les avis étaient très mitigés quant à cette nouvelle méthode de travail. Toutes ces réticences ont ainsi volé en éclat depuis le début d’année 2020.

En effet, être présent au bureau n’est plus associé à une journée productive. Tout d’abord, la possibilité de travailler d’où il leur semble plait à la majorité des collaborateurs. Certains locaux vont fermer, comme c’est le cas de certaines usines PSA. Le télétravail, en règle générale, devient LA solution. En se basant sur plusieurs études, de nombreux salariés semblent accepter de leur gré ce type de décision. C’est le cas du sondage CSA (Malakoff Humanis, 6 mai 2020) qui a prouvé que 6 télétravailleurs sur 10 souhaitent conserver cette méthode de travailler, que ce soit « de manière régulière ou ponctuelle ».

Les bureaux et les sièges sociaux joueront le rôle de maintenir le contact entre collaborateurs souffrant de l’isolement causé par cette méthode de travail. Procéder à l’interrogation des employés par rapport à la méthode leur convenant le plus serait ainsi nécessaire. L’idée est de fournir à ceux-ci le cadre le plus propice pour une productivité accrue, et donc des rendements intéressants.

Deux méthodes de travail au choix des collaborateurs

Nous le disions, l’idée est que les managers de chaque organisation / entreprise mette à la disposition des employés le cadre le plus propice et convivial pour exercer leur fonction. Le travail au bureau pourrait faciliter les rencontres, les débats ainsi que les échanges. L’objectif est de simplifier le travail d’équipe, et d’alléger la transition vers une autonomie partielle / complète des employés.

En effet, chaque salarié a des préoccupations / besoins différents des autres. L’idée est donc que les managers puissent combler ceux-ci avec les meilleures conditions de travail puisque deux méthodes de travail s’offrent à ceux-ci. Dans le marché du travail, il devient de plus en plus important que les employés puissent faire preuve de créativité et d’inspiration, et cela n’est possible que si le cadre de travail y est propice. En effet, les « temps de travail en commun, les échanges en face à face, les communications par téléphone, les moments de créativité, de communication par messagerie, les visioconférences » peuvent être assurés à travers les deux méthodes de travail.

Les collaborateurs peuvent également, « prendre du recul, faire du sport », bénéficier du temps de « convivialité et de divertissement » pour en tirer une expérience de travail unique. Aller au bureau permettra aux collaborateurs de participer à un atelier afin que ceux-ci puissent se concentrer sur le projet, et donc fournir un travail de qualité. Un schéma gagnant-gagnant en somme. Deux méthodes de travail au choix des collaborateurs pouvant choisir ce qui leur convient le mieux !

Aménager l’espace intelligemment pour impacter positivement la productivité

Voir les bureaux comme des outils stratégiques qui peuvent être mis à la disposition des employés pour créer de la valeur, voilà une des leçons phares de 2020. Pour que les collaborateurs décident leur domicile pour se rendre au bureau, il faut que les locaux offrent à ceux-ci ce qu’ils n’ont pas forcément chez eux.

Aménager l’espace intelligemment pour impacter positivement la productivité des employés. Cela passe également à travers un travail d’assurance et de confort des salariés pour que ceux-ci puissent accomplir la mission de l’entreprise, voire même pousser les limites plus loin. Grâce à la double-option mise à la disposition des collaborateurs, les entreprises peuvent les accueillir au mieux. La mise en place de services, auparavant inexistants, peut faire surface puisqu’elle ajouterait une valeur au déplacement des collaborateurs vers ces locaux :

  • Douches.
  • Salles de sport.
  • Espaces verts.
  • Restauration diversifiée.
  • Etc.

Vous l’aurez compris, l’idée est que les bureaux de demain soient révolutionnaires pour s’adapter au mieux aux défis futurs. Variété et choix, voici les deux mots d’ordre de ce qui nous attend !

Retrouvez l’ensemble de nos article Stratégies ici

Retour haut de page