Muzinich & Co.: Corporate Credit Snapshot avril 2022

12 mai 2022

Muzinich & Co.: Corporate Credit Snapshot avril 2022
  • Ce fut un autre mois difficile, les marchés mondiaux du crédit étant en baisse, à l’exception des syndicated loans à taux variable qui ont légèrement progressé.
  • Le sentiment du marché a reflété les préoccupations concernant l’impact à court terme de l’inflation sur la politique/les actions de la Réserve fédérale (Fed) en matière de taux et sur la rentabilité des entreprises, mais aussi les inquiétudes concernant la croissance dans le cadre d’une politique monétaire plus stricte.
  • En Europe, les inquiétudes concernant la hausse de l’inflation et la communication belliciste de la Banque centrale européenne (BCE) ont fait pression sur les taux.
  • Les marchés émergents (ME) ont continué à être mis à mal ce mois-ci par les performances négatives de la Chine (notamment en raison de la politique de zéro COVID du pays et du secteur immobilier sous pression), les pressions continues sur les actifs russes, et la marche toujours plus haut des taux américains.

En outre, veuillez consulter ci-dessous la mise à jour du marché du crédit pour les États-Unis, l’Europe et les marchés émergents:

US

Le mois a été difficile tant pour les taux américains que pour les actifs à risque. Tous les titres à fixed income américains ont reculé en avril, à l’exception des prêts, qui sont à taux variable par nature. Les Treasuries sensibles à la duration et les investment grade corporates ont été les plus touchées par la hausse des taux d’intérêt. L’élargissement des spreads a également nui aux rendements – bien que moins que les taux – et a eu plus d’impact sur le high yield en général, en particulier sur les CCC. Le sentiment du marché a reflété les préoccupations concernant l’impact à court terme de l’inflation sur la politique/les actions de la Réserve fédérale (Fed) en matière de taux et sur la rentabilité des entreprises, mais aussi les inquiétudes concernant la croissance dans le cadre d’une politique monétaire plus stricte. La Fed a réitéré la nécessité d’agir pour augmenter les taux et réduire les achats d’actifs. Il y a eu très peu d’émissions à high yield en avril, les entreprises s’étant largement financées pendant l’environnement de taux bas de l’année dernière. Les émetteurs qui sont arrivés sur le marché étaient des émetteurs qui n’avaient pas le choix. Il s’agissait notamment d’opérations de fusions et acquisitions, de refinancements persistants et de sociétés ayant besoin de fonds de roulement. Les nouvelles émissions de titres d’investment grade ont permis d’aligner l’offre depuis le début de l’année sur le rythme de l’année dernière (Source : Credit Suisse, 3 mai 2022).

Europe

Ce fut un autre mois difficile pour les titres à fixed income européens, avec un recul des titres à high yield, des titres d’investment grade et des titres de governments. Les prêts européens, qui sont par nature à taux variable, ont été légèrement positifs. Les inquiétudes concernant la hausse de l’inflation et la communication belliciste de la Banque centrale européenne (BCE) ont exercé une pression sur les taux. Vers la fin du mois, les inquiétudes liées à l’escalade du conflit ukrainien ont alimenté le sentiment de perte de risque.  Nous assistons à la fin du Quantitative Easing en Europe et à la sortie des marchés d’un grand nombre d’acheteurs sans discernement. Nous pensons que les marchés ont déjà largement intégré ce phénomène, le montant de la dette à rendement négatif en circulation ayant considérablement diminué. Les rendements ont augmenté de manière substantielle au cours des dernières semaines et nous pensons qu’une grande partie de la souffrance subie par le marché des obligations d’investment grade est derrière nous.

ME

Les marchés émergents (ME) ont continué d’être mis à mal ce mois-ci par les performances négatives de la Chine (notamment en raison de la politique de zéro COVID du pays et du secteur immobilier sous pression), les pressions continues sur les actifs russes et la marche toujours plus haut des taux américains. Le sentiment du marché a reflété les préoccupations concernant l’impact à court terme de l’inflation sur la politique/les actions de la Réserve fédérale (Fed) en matière de taux et sur la rentabilité des entreprises, mais aussi les inquiétudes concernant la croissance dans le cadre d’une politique monétaire plus stricte. La Fed a réitéré la nécessité d’agir pour augmenter les taux et réduire les achats d’actifs. Pendant ce temps, la guerre en Ukraine a semblé atteindre une impasse, les politiciens occidentaux continuant à chercher des moyens de supprimer la dépendance à l’énergie russe sans exacerber les prix. En Chine, le mois s’est terminé avec l’espoir qu’un soutien massif du gouvernement pourrait contrer les effets négatifs des blocages de la COVID et des goulots d’étranglement inflationnistes, surtout si le gouvernement espère atteindre son objectif de croissance de 5,5 % pour 2022. Compte tenu des incertitudes et des tensions de l’environnement de marché actuel, il est compréhensible que les investisseurs exigent une compensation. Nous pensons que les rendements du corporate crédit approchent désormais des niveaux relativement convaincants.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

A la Une
La lassitude des followers signe-t-elle le déclin du marketing d’influence ?
Le marketing d’influence constitue un levier de communication très intéressant. …
A la Une
L’empathie au travail : une vertu en déclin
Dans le milieu professionnel, émotion et travail paraissent souvent comme incomp…
A la Une
Le digital redistribue les cartes du marché du luxe chinois
La Chine était le principal client des industries du luxe. La pandémie aura perm…
A la Une
Comment établir une Brand Voice sur les réseaux sociaux ?
Vous souhaitez faire rayonner votre marque à travers les réseaux sociaux ? Propo…
A la Une
Ce qui fait fuir les salariés dans une entreprise
Mauvais management, manque de liens sociaux, de flexibilité dans les horaires de…
A la Une
VSV Investment Pulse – un baromètre qui explore la manière dont les gérants de...
Au vu de la conjoncture actuelle, il est intéressant de faire un point sur la ma…