Muzinich & Co.: Commentaire de Marché Hebdomadaire – L’activité dans la saison calme

22 août 2022

Muzinich & Co.: Commentaire de Marché Hebdomadaire – L’activité dans la saison calme

Alors que la période de calme saisonnier s’installe, nous examinons les résultats de la semaine dernière, les données économiques et les mouvements des banques centrales.

Après une série de rapports négatifs sur les résultats et les perspectives du commerce de détail aux États-Unis, Walmart a dépassé les attentes après avoir réduit ses perspectives il y a seulement trois semaines. L’entreprise constate un glissement vers l’épicerie, au détriment de l’électronique, de la maison et des articles de sport, le consommateur bas de gamme se concentrant sur l’essentiel. Target a largement manqué les attentes en matière de bénéfices, le détaillant ayant agressivement baissé les prix pour écouler les stocks excédentaires de produits discrétionnaires. Malgré cet échec, la société a indiqué qu’elle continuait à voir un consommateur américain en bonne santé. Le marché américain du logement continue de montrer des signes de ralentissement, Home Depot ayant enregistré une baisse des transactions de ses clients en raison de la hausse des taux hypothécaires et des prix des matériaux et de la main-d’œuvre. Cisco, le plus grand fabricant de dispositifs de réseaux informatiques pour l’Internet et les entreprises, a surpris avec des commentaires plus haussiers alors que les signes de pénurie d’approvisionnement en puces s’atténuent dans un contexte de demande stable. Le vendredi 19 août 2022, Deere & Co. a réduit ses prévisions pour l’ensemble de l’année en raison des pressions sur les coûts et des inefficacités de production liées à la chaîne d’approvisionnement.

En début de semaine, la Chine a donné un ton négatif: les ventes au détail, la production industrielle et l’activité d’investissement ont toutes ralenti et ont manqué les estimations pour juillet, dans un contexte de faiblesse du marché immobilier et de blocage de COVID. Goldman Sachs prévoit désormais que la croissance du PIB chinois ne sera que de 3 % cette année, ce qui est bien inférieur à l’objectif de 5,5 % fixé par le gouvernement en mars. Aux États-Unis, le moral des constructeurs de maisons a baissé pour un 8e mois consécutif, la pire tendance depuis 2007, avec des ventes de maisons qui ont chuté de 26 % depuis janvier pour atteindre le rythme le plus lent depuis mai 2020 – la plus forte baisse sur six mois jamais enregistrée. Les mises en chantier sont restées bien en deçà des attentes. Malgré une baisse globale des ventes, les stocks restent serrés et les prix augmentent à l’échelle nationale. Le secteur manufacturier de l’Empire (une enquête sur les fabricants de l’État de New York) a été faible par rapport aux attentes, avec la deuxième plus forte baisse derrière avril 2020 depuis le début des données en 2001, avec de fortes baisses des commandes et des expéditions indiquant un brusque ralentissement de la demande dans la région.

Sur le plan positif, la production industrielle a dépassé les estimations, notamment la production automobile, les goulets d’étranglement de l’offre de semi-conducteurs montrant quelques signes d’atténuation. Les ventes au détail pour juillet ont peu changé, avec des baisses du prix de l’essence et des ventes d’automobiles, mais de meilleurs résultats dans d’autres catégories. Le jeudi 18 août 2022, l’indice de la Fed de Philadelphie a augmenté contre une baisse attendue, tandis que les demandes initiales d’allocations chômage ont diminué pour la première fois en trois semaines, ce qui suggère, selon nous, un marché de l’emploi toujours robuste aux États-Unis. Au Royaume-Uni, l’inflation a augmenté plus que prévu et a atteint son plus haut niveau depuis 40 ans en juillet, ce qui, selon nous, incitera la Banque d’Angleterre à agir. Les attentes semblent se rapprocher d’une hausse de 50 points de base en septembre, de 25 points de base en novembre et de 25 points de base en décembre, avec une réduction au quatrième trimestre 23.

Nous examinons ensuite les mouvements des banques centrales de la semaine, avec en tête les baisses de taux surprises de la Chine et de la Turquie, bien que la Turquie soit confrontée à une inflation au plus haut depuis 24 ans. Aux États-Unis, les minutes de la dernière réunion de la Fed suggèrent un changement plus neutre à légèrement dovish par rapport aux commentaires récents et une crainte exprimée que la politique pourrait dépasser le resserrement. Mais tout le monde n’est pas d’accord. Le 18 août 2022, le président de la Fed de Saint-Louis, James Bullard, a exprimé une position plus belliqueuse en faveur d’une hausse des taux de 75 points de base lors de la réunion de septembre, avec une pression à la baisse supplémentaire et décisive sur l’inflation. Le prochain événement majeur de la Fed aura lieu du 25 au 27 août 2022, lors de la retraite de Jackson Hole, où les messages peuvent historiquement ajouter à la volatilité du marché pendant une période où la liquidité du marché est généralement faible.

Graphiques de la semaine : Mise à jour de l’offre et perspectives pour US IG, US HY et US Leveraged Loans

Dans le domaine de l’investment grade (« IG »), l’offre a considérablement augmenté en août, notamment dans le secteur non financier (graphique de gauche). Avec 108 milliards de dollars imprimés à ce jour, ce mois fait déjà partie des mois d’août les plus actifs jamais enregistrés, et le mois de septembre devrait également être supérieur à la moyenne (graphique de droite ci-dessous).

L’activité primaire des obligations à high yield (« HY ») a été historiquement faible au cours des derniers mois, mais elle devrait s’accélérer en septembre (graphique de gauche) en raison de l’abondance des financements LBO/M&A. La reprise des émissions pourrait pénaliser les spreads secondaires. La reprise des émissions pourrait avoir un effet négatif sur les spreads secondaires, mais nous notons l’amélioration du prix des nouvelles émissions HY, signe d’une meilleure demande (graphique de droite ci-dessous).

Comme pour le high yield, l’offre de prêts à effet de levier a été faible pendant l’été, mais elle devrait également s’accélérer en septembre en raison du pipeline d’acquisitions de financements à effet de levier (graphique de gauche). La demande technique de prêts a été relativement stable, et la formation de CLO devrait rester solide le mois prochain (graphique de droite).

Source: Credit Suisse, Credit Suisse Strategy Daily Supply Update, 17 août 2022.  À des fins d’illustration uniquement.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

A la Une
BlackBerry : la descente aux enfers semble terminée
BlackBerry est au sommet de sa gloire dans les années 2000.  La marque lége…
A la Une
Le métavers : le prochain grand saut technologique
Un monde parallèle dans lequel vous pouvez entrer grâce à un casque de réalité v…
A la Une
Actualité sur les semi-conducteurs : nouvel épisode
Par Chris Gannatti, Global Head of Research, WisdomTree Nous avons récemment écr…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…
A la Une
Portrait du Chef Bertrand Jeanson
Photos Bertrand Jeanson © Château Brachet Bertrand Jeanson a une passion pour la…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…