Muzinich & Co. «Commentaire de Marché Hebdomadaire» reprenant l’essentiel de l’actualité économique et des marchés du crédit

17 août 2022

Muzinich & Co. «Commentaire de Marché Hebdomadaire» reprenant l’essentiel de l’actualité économique et des marchés du crédit

Alors que la saison des résultats du deuxième trimestre s’achève en grande partie sur des résultats meilleurs que prévu, quelques résultats notables ont été enregistrés la semaine dernière dans le secteur des semi-conducteurs qui, invoquant un affaiblissement de la demande, pourraient selon nous laisser présager une croissance plus lente ou négative à court terme – non seulement pour les fabricants de puces, mais aussi pour les industries qui en ont besoin, comme les centres de données et les automobiles. Les chaînes de restaurants continuent de fournir des preuves que la clientèle bas de gamme est fortement touchée par la pression inflationniste. Les résultats relativement faibles de Wendy’s font écho à des données antérieures de l’industrie qui indiquaient un consommateur pressé par la hausse des prix et cherchant à se tourner vers des options plus abordables ou à réduire ses dépenses à l’essentiel.  Le front des bénéfices a également montré quelques points positifs concernant le consommateur, avec Disney qui a annoncé des chiffres solides grâce à la performance robuste de l’activité des parcs à thème, la demande ayant bondi cet été après les perturbations liées au COVID des deux dernières années. 

Le ton général des titres européens est devenu plus négatif la semaine dernière. Avec des articles sur d’éventuelles coupures d’électricité prévues en hiver au Royaume-Uni, sur la fermeture temporaire d’oléoducs vers certaines parties de l’Europe de l’Est (qui a été résolue par la suite), ainsi qu’un rapport prévoyant que l’approvisionnement en gaz naturel de l’UE pourrait s’épuiser en mars 2023, les effets négatifs actuels de la guerre en Ukraine restent, selon nous, une menace importante pour l’économie européenne et les marchés du crédit. Même après une amélioration significative par rapport à juillet, les spreads des obligations BBB et à haut rendement de l’UE restent très éloignés de leurs moyennes décennales, respectivement 63 points de base et 129 points de base au 11 août 2022. 

Les données sur l’inflation ont été le principal point de mire économique de la semaine dernière, tant aux États-Unis qu’en Chine, avec quelques « bonnes nouvelles » pour chaque marché.

Goldman Sachs s’attend à ce que l’IPC de base, en glissement annuel, se stabilise à 2,7% en décembre 2023 et à 2,8% en décembre 2024.1 Bien qu’un taux d’inflation de 8,5% ne soit généralement pas considéré comme une bonne nouvelle, les marchés se sont préparés à un chiffre plus élevé, ce qui a entraîné une reprise de plus de 1% des marchés à high yield. À la fin de la semaine, les données publiées vendredi par l’Université du Michigan ont montré une amélioration du sentiment des consommateurs, tandis que les attentes en matière d’inflation étaient plus mitigées, avec des perspectives de prix à long terme légèrement plus élevées et des perspectives à un an légèrement plus faibles. En Chine, bien que les prix des denrées alimentaires aient exercé une certaine pression d’un mois sur l’autre dans le rapport sur l’IPC, la demande intérieure globale en Chine reste faible, ce qui ne devrait pas exercer une pression sur une politique monétaire plus restrictive, les autorités chinoises semblant disposées à laisser l’IPC augmenter quelque peu.

Au cours de la semaine dernière, quelques intervenants de la Fed ont tenté de naviguer sur le même chemin de communication que le président Powell après la réunion de la Fed de juillet. Les messages étaient mitigés, mettant en évidence la fine ligne entre la réduction de l’inflation et la création d’une récession. Le président de la Fed de Chicago, M. Evans, un membre habituellement plus dovish, a prédit un second semestre positif et a fait preuve d’optimisme quant à la poursuite de la croissance de l’économie, les chiffres de l’emploi restant solides. Il a néanmoins également évoqué la nécessité de hausses de taux supplémentaires cette année et en 2023. Le président de la Fed de Minneapolis, M. Kashkari, plus belliciste, a appelé la Fed à revenir à une inflation de 2% et à relever les taux et à y rester jusqu’à ce que l’inflation diminue. Jeudi, la présidente de la Fed de San Francisco, Mme Daly, a de nouveau tenu des propos plus modérés, laissant entendre qu’elle était favorable à une hausse de 50 points de base en septembre, tout en gardant les options ouvertes et en tenant compte des données.

Sur les marchés du crédit, la compression entre la qualité inférieure et la qualité supérieure reste le thème principal ce mois-ci. Sur le marché américain du high yield, le crédit noté CCC a gagné 122 points de base en termes de spread, tandis que le crédit noté BB a gagné 40 points de base en termes de spread depuis le début du mois, ce qui a contribué à combler la sous-performance du crédit le moins bien noté. Toutefois, ce mouvement a été réalisé sur un volume de marché et une liquidité généralement faibles, reflétant potentiellement l’accalmie de l’été plus que la conviction des investisseurs de descendre dans le spectre de qualité.

Graphiques de la semaine:

Les marchés continuent de se concentrer sur les problèmes d’approvisionnement en énergie en Europe découlant de la guerre en Ukraine. Selon le DER SPIEGEL, les calculs montrent que si l’approvisionnement par Nord Stream n’augmente pas à nouveau, les installations de stockage de gaz naturel dans l’UE pourraient être à sec en mars 2023. Afin d’éviter ce scénario, les pays de l’UE devraient réduire leur consommation de gaz de 11% en moyenne, l’Allemagne devant réduire sa consommation de 22% par rapport aux années précédentes.2

Source: Données du Réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport de gaz au 12 août 2022. À des fins d’illustration uniquement.

Le graphique ci-dessous montre l’état du stockage européen de gaz naturel en % des niveaux complets au cours des cinq dernières années.

Source: Gas Infrastructure Europe (GIE). Données de la plateforme de transparence Aggregated Gas Storage Inventory (AGSI+), indice CGIEEFU au 12 août 2022. À des fins d’illustration uniquement.

1 The Wall Street Journal, « Goldman Sachs Sees U.S. Core CPI Slowing by December », 9 août 2022.

2 DER SPIEGEL,  » Germany Plans for a Winter Without Gas From Russia « , 29 juillet 2022.

Indices de référence : EU BBB rated credit (ER40), EU HY (HE00), US CCC rated credit (J0A3), US BB rated credit (J0A1)

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business

Recommandé pour vous

A la Une
BlackBerry : la descente aux enfers semble terminée
BlackBerry est au sommet de sa gloire dans les années 2000.  La marque lége…
A la Une
Le métavers : le prochain grand saut technologique
Un monde parallèle dans lequel vous pouvez entrer grâce à un casque de réalité v…
A la Une
Actualité sur les semi-conducteurs : nouvel épisode
Par Chris Gannatti, Global Head of Research, WisdomTree Nous avons récemment écr…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…
A la Une
Portrait du Chef Bertrand Jeanson
Photos Bertrand Jeanson © Château Brachet Bertrand Jeanson a une passion pour la…
A la Une
L’avenir du conseil financier — l’homme et la machine: l’opinion de la clientèle sur...
Par Christophe Collet, Senior Sales Executive, Vanguard L’augmentation des offre…