Comment manager une équipe internationale ?

Lorsqu’une entreprise se développe, elle cherche souvent à s’étendre jusque dans d’autres pays. Avec cela, naissent des équipes avec des salariés provenant de différents endroits. La diversité culturelle doit alors être au cœur des préoccupations des managers. Mais comment faire pour satisfaire tout le monde ?

Être à l’écoute

C’est le point le plus important de tous. En effet, sans écoute, le risque d’explosion d’une équipe internationale est important. Afin de ne pas en arriver là, il est facile de mettre en place certaines choses : être attentif aux signes de faiblesse, savoir faire preuve d’empathie, savoir entourer les personnes lors de leur arrivée et entretenir ce lien tout au long de son contrat.

En mettant en place ces petites choses, il est plus facile de gérer une équipe. En attendant trop, ce n’est pas souvent réparable.

Se renseigner sur l’environnement culturel

En travaillant avec des personnes d’origines latines et d’autres provenant du milieu de l’Europe, vous n’aurez pas à faire aux mêmes comportements, aux mêmes habitudes, aux mêmes traditions. Il est donc important de savoir avec qui vous travaillez et surtout quels sont les environnements culturels présents : certains travailleront plutôt le matin et aimeront partir tôt l’après-midi, d’autres non. Ou encore, certains aimeront prendre de longues pauses entre midi et deux heures. Parfois, des pauses pourront être souhaitées pour respecter les heures de prières. D’autres fois, il faudra voir pour que les jours fériés de chacun soient respectés… Il existe donc une multitude de choses à appréhender afin de respecter et surtout de satisfaire les personnes avec qui vous allez travailler.

Être le pilier de l’équipe

Dans tous les cas de figure, il est important qu’un manager soit le pilier central de toute l’équipe. C’est lui qui guidera et prendra les décessions qui impacteront toute l’équipe. Il devra donc assumer pleinement ce rôle. Ce sera aussi lui qui sera en relation avec la direction. Il devra donc toujours défendre son équipe et prendre la responsabilité des erreurs, comme des réussites.

Le manager sera aussi le référent pour toutes les demandes des salariés. Il devra donc s’adapter à toutes les situations et prendre le temps d’y répondre de manière à satisfaire tout le monde.

Se débarrasser de ses préjugés

En étant manager, il est important de ne pas avoir d’a priori ni même de préjugés, pour guider son équipe. Lorsque cette dernière est internationale, l’information est d’autant plus vraie. En effet, il est important que le manager soit ouvert d’esprit et surtout qu’il soit capable de répondre aux différentes attentes de ses collaborateurs. Les préjugés feront donc partie des choses qu’il devra mettre de côté.

Parler la langue de ses collaborateurs

Ce dernier point n’est pas obligatoire, cependant, il peut être un atout, auprès de la direction et surtout au sein de son équipe. En effet, cette dernière pourra voir cela comme une reconnaissance supplémentaire. Il n’est pas question d’être bilingue ou plus (en fonction du nombre de nationalités), mais bien de s’y intéresser et d’essayer d’avoir des bases afin d’échanger de manière plus agréable avec ses collaborateurs.

Toutes ces informations permettront de faciliter les échanges au sein de l’équipe internationale, mais aussi de l’aider à travailler ensemble de manière durable. Il est donc important que le manager soit capable de s’adapter.

Retrouvez l’ensemble des articles de la rubrique leadership ici

Retour haut de page