Comment la crise sanitaire a fait évoluer la posture du leader

Une organisation, une société ou encore un pays ne peut correctement fonctionner sans une hiérarchie clairement définie. C’est pourquoi le rôle de leader revêt une importance indéniable. Malheureusement, notre conception de cette fonction s’est vue bouleversée par le Covid 19. Plus précisément, ce sont les mesures que cette épidémie impose qui ont provoqué cette remise en question. Le leader se doit donc de s’adapter à ces circonstances particulières.

Le Covid 19, un coup dur pour l’existence même du leader

D’un point de vue général, un leader est toute personne chargée de coordonner les actions d’autres individus dans un contexte professionnel. Il peut s’agir par exemple d’un chef d’État, d’un chef d’entreprise ou tout autre responsable hiérarchique. La position du leader suppose généralement une maîtrise totale des évènements. En effet, le leader se doit de tout prévoir de façon à diriger au mieux. Malheureusement, la récente crise sanitaire semble avoir changé la donne, du moins dans une certaine mesure.

S’étant progressivement propagé dans tous les pays du monde, le virus du Corona a entrainé des centaines de milliers de morts. Il a contraint les gouvernements à recourir au confinement, une situation qui n’a pas manqué d’impacter négativement le secteur économique. En fait, il s’agit d’un événement totalement imprévu, échappant ainsi au contrôle du leader.

Dans tous les secteurs d’activités, les leaders se sont retrouvés avec des planifications irréalisables, des projets complètement dépassés et des prévisions qui ne servent plus à rien. La priorité n’étant plus de mettre en œuvre les objectifs préalablement fixés, le leader est obligé d’improviser.

Les priorités actuelles d’un leader

L’ancienne conception d’un leader n’est clairement plus valable. C’est pourquoi après une véritable introspection, le leader se doit de rassurer ses subordonnés.

Une totale remise en question

Récemment en pleine possession de ses moyens, le leader se retrouve à présent totalement impuissant. Il doit d’abord commencer par accepter cette réalité. Cette étape se révèle particulièrement difficile. En effet, rien n’est plus dur que d’abandonner ses convictions. Cependant, c’est la seule solution qui s’offre à lui. Une fois qu’il en aura pris conscience, il sera en mesure de se reconstruire mentalement. Ainsi, petit à petit, un nouveau plan pourra être mis en place.

Le renforcement des liens avec son équipe

En période de crise, les doutes et faiblesses de chacun sont exacerbés. S’isolant sans en avoir conscience, les employés penseront ne pouvoir compter sur personne. Cet état d’esprit nuira fortement à leur productivité de façon générale.

C’est là que le leader intervient. Outre la direction, l’une de ses principales fonctions est le soutien de ses subordonnés. Il doit leur prouver qu’ils peuvent compter sur lui, se montrer assez fort pour gagner leur confiance. Ce sentiment de sécurité les aidera à garder le moral en dépit des circonstances. Ils pourraient même être aussi productifs qu’en temps normal.

Considéré jusqu’à récemment comme détenteur de l’information, le leader se retrouve confronté à l’inconnu. Considéré comme guide, il se doit d’y faire face et ne peut se permettre d’être déstabilisé. En prenant les bonnes décisions, il pourra ainsi soutenir les autres au mieux.

Retrouvez l’ensemble des articles de la rubrique leadership ici

Retour haut de page