Apple se met au vert

Apple se met au vert

24 mai 2021

Le géant américain du développement numérique fait la promesse d’une transition vers l’énergie verte dans la production d’appareils de haute technologie. Soucieux du respect de l’environnement, la fameuse marque en vogue se consacre pleinement à la lutte contre le réchauffement climatique. Il est bien connu que la chaine de production de la marque impacte considérablement l’environnement dans l’équipement en divers produits numériques de la population mondiale.

La multinationale est devenue la première entreprise américaine à apporter des solutions alternatives dans l’objectif de préserver l’environnement. En effet, la consommation en électricité d’Apple provient à 99% d’énergie renouvelable, évitant ainsi l’émission de 690 000 tonnes de gaz carbonique supplémentaire. En comparaison, en 2012, seulement 60% de son électricité provenait de sources renouvelables.

Un engagement de réduction de l’émission de Co2 à l’échelle planétaire :

L’une des grandes firmes mondiales, ayant son siège en Californie, a financé 17 projets de transition énergétique en 2020. Cette initiative évite ainsi l’émission de 921 000 tonnes de déchets carboniques supplémentaires par an. En comparaison, cela consisterait à retirer près de 200 000 voitures de la circulation. Les différents projets, génèrent un nombre conséquent d’énergie renouvelable dans le monde équivalent à 1,2 gigawatts.

Apple a à lui seul acheté près de 350 mégawatts (soit 30%). Ces initiatives environnementales se couplent avec une volonté de protection sociale, d’équité et de justice raciale, afin de favoriser l’éducation, l’égalité sur le plan économique et une meilleure justice pénale. Investi d’une réelle mission à la fois humaine et écologique, l’entreprise a dépensé 4,7 milliards de dollars du produit de ses ventes dans l’énergie verte. Réelle source d’économie tant sur le plan financier qu’environnemental, l’entreprise ne cesse de progresser dans cette direction.

Introduction de l’enjeu climatique dans les finances de la marque :

Depuis 2015, Apple a mis en place 3 engagements financiers afin de réduire les émissions de carbone, en compensant par des émissions moins pollueuses pour l’environnement. Cet engagement repose sur un emprunt à faible intérêt sous forme obligataire classique sur lequel l’emprunteur s’engage, sur l’usage des fonds levés, à publier un rapport chaque année. Ainsi en 2016, Apple a émis sa première obligation verte de 1,5 milliards de dollars, puis une deuxième en juin 2017 de 1 milliard et une dernière en novembre 2019 de 1 milliard également. A ce jour et depuis le début de son existence en 1976, l’entreprise a dépensé la moitié de la somme levée grâce à l’émission d’obligations vertes, correspondant à 2,8 milliards de dollars américains.

Une transition énergétique en constante évolution :

Apple ne cesse de multiplier les projets en matière énergétique. Le dernier en date est un site de 72 hectares situé dans le parc technologique du Nevada qui alimente le centre des données de l’entreprise. Ce projet très ambitieux se chiffre à 60 millions de dollars, a été plébiscité par les services publics, puisqu’il consiste à fournir à lui seul 50 mégawatts d’énergie renouvelable. Ce dernier projet rejoint les trois autres dans l’Etat du Nevada qui fournissent en totalité 270 mégawatts.

En outre Apple a continué de financer des projets qui soutiennent la conception et l’ingénierie à faible émission de carbone, l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables.

Vers une production neutre en matière de pollution :

Les dirigeants de l’entreprise, font la promesse de devenir neutre en carbone sur l’ensemble de leurs activités, de la chaine d’approvisionnement, de la fabrication jusqu’à la fin de vie des produits, d’ici 2030. Cela signifie qu’en 2030, chaque appareil vendu par la marque n’aura aucun impact sur l’environnement.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business ici

Recommandé pour vous

A la Une
Quel avenir sans Gulf Stream ?
Deux études parues cette année dans la renommée revue scientifique Nature ont ra…
A la Une
Redistribution des richesses : et si l’exemple venait de la Chine
Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la chine semble en passe de devenir u…
A la Une
Neutralité carbone : l’objectif de la Chine d’ici 2030 et 2060
Photos © Reyl Par Daryl Liew, CIO chez Reyl Singapore  Le président Xi Jinping a…
A la Une
Toxicité des dirigeants: un fléau en pleine expansion
La vie au travail est de plus en plus confrontée à la présence de leaderships to…
A la Une
Travailler quatre jours par semaine, payé cinq : pourquoi doit-on l’envisager ?
C’est une entreprise de Nouvelle-Zélande qui a lancé un pavé dans la mare …
A la Une
Et si on osait enfin se faire plaisir professionnellement
Il y a encore 50 ans, dès la fin de nos études on signait un contrat d’embauche …