3 choses à garder à l’esprit avant d’investir

3 choses à garder à l’esprit avant d’investir

15 août 2021

Investir est un marathon de toute une vie. Lorsque vous décidez de vous lancer, vous ne pouvez pas simplement courir comme Forrest Gump – vous devez vous entraîner. Pour commencer, vous voulez probablement vous fixer un objectif : vous entraînez-vous pour un semi-marathon ou un marathon complet ? Espérez-vous courir un trail ? 

Ensuite, vous voudrez évaluer votre niveau de forme physique actuel. Pouvez-vous courir quelques kilomètres sans vous faire un point de côté ou allez-vous être essoufflé à la fin de la course ? Tout comme vous établiriez un emploi du temps et ajusteriez votre alimentation en tant que coureur de marathon, il y a des étapes clés à suivre avant de commencer à investir. Voici un point de départ :

  1. Fixez vos objectifs.
  2. Remboursez vos dettes.
  3. Créer un fonds d’urgence.

Considérez cela comme votre préparation physique et mentale à l’investissement !

1. Fixez vos objectifs

Si la partie la plus difficile de la course est de mettre vos chaussures (c’est-à-dire de commencer), alors la partie la plus facile est probablement de profiter de la sensation du coureur après la course. Pensons-y un instant : Quels sont vos objectifs en tant qu’investisseur ? Que ferez-vous avec tout cet argent ? Voulez-vous acheter une maison ? Devenir capitaine de crevettier ou pro du ping-pong ? Que voulez-vous à court, moyen et long terme ? Cet exercice n’a pas besoin de se dérouler entièrement dans votre tête. Essayez de prendre un morceau de papier et voyez ce qui se passe.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez essayer d’estimer le coût de chaque objectif. Combien auriez-vous besoin d’économiser pour acheter de nouveaux ustensiles de cuisine ? Et de combien auriez-vous besoin pour un apport pour l’achat d’une nouvelle maison ? Vous voudrez peut-être inclure une date provisoire pour chaque objectif. D’une manière ou d’une autre, cela rend tout plus réel.

Lorsque vous créez votre liste, vous vous rendez peut-être compte que tous les objectifs ne sont pas réalisables. Vous devrez peut-être faire quelques compromis (#priorités). Si vous ne pouvez pas vous permettre un jean de marque et un nouveau canapé, c’est normal. Tout le monde doit faire des choix difficiles. Le classement de votre liste peut vous aider à décider de ce qui est important pour vous et de ce dont vous pouvez vous passer. Ce processus peut vous aider à prendre du recul et à vous rappeler pourquoi vous investissez en premier lieu. 

2. Rembourser la dette à taux d’intérêt élevé

Il y a deux choses que beaucoup de gens détestent : courir et payer les factures. Bien qu’il soit tentant de les combiner (comme dans le cas lorsque vous essayez de fuir vos factures), il est utile de vous attaquer à votre dette dès que vous le pouvez. Pourquoi la dette à taux d’intérêt élevé est-elle si toxique ? Eh bien, le coût de l’utilisation du crédit ou de la dette (appelé intérêts) peut devenir incontrôlable, vous laissant potentiellement dans une situation financière pire qu’au début.

Alors, pourquoi essayer de rembourser une dette à taux d’intérêt élevé avant d’investir ? Eh bien, parce qu’il est très rare (pratiquement impossible) de trouver un investissement qui peut dépasser la vitesse à laquelle votre dette augmente. C’est comme Usain Bolt faisant la course contre un train à grande vitesse. Bien sûr, il est rapide, mais pas si rapide.

Lorsqu’il s’agit de courir un marathon, une dette à taux d’intérêt élevé revient à améliorer son alimentation. C’est fondamental pour votre condition physique globale, mais il peut être difficile de faire un changement. Pour beaucoup de gens, cela peut sembler accablant.

Pourtant, rembourser une dette à intérêt élevé pourrait être la chose la plus importante que vous puissiez faire maintenant pour vous préparer à investir.

3. Créer un fonds d’urgence

Vous connaissez ces barres énergétiques que les coureurs grignotent pendant un marathon ? Ce sont leurs réserves d’énergie. Ce n’est pas comme s’ils pouvaient manger une salade de poulet au milieu de la course. Dans votre parcours d’investissement, vous devriez également avoir à portée de main des boosts d’énergie. On parle d’un fonds d’urgence. C’est l’argent dont vous disposerez si votre voiture tombe en panne ou si vous subissez un grave sinistre. (Pensez à la perte d’emploi, à la visite aux urgences ou aux urgences de type chien mangeant votre ordinateur.)

Qu’est-ce qu’un fonds d’urgence ? Pour la plupart des gens, c’est un compte où ils gardent une somme d’argent coquette, peut-être assez pour couvrir 3 à 6 mois de loyer et de frais de subsistance. En fonction de votre situation de vie et de vos finances, vous pouvez commencer petit et l’étendre au fil du temps – ou, si vous êtes particulièrement réticent au risque, vous pouvez viser un fonds d’urgence encore plus important. 

Le marathon commence

Alors que tout le monde peut commencer un marathon à partir du même point, il n’en va pas de même pour l’investissement. Certains d’entre nous ont de plus grands obstacles à franchir. Néanmoins, nous pouvons tous poursuivre une approche similaire à notre entraînement : obtenir des chaussures adaptées, améliorer notre alimentation, faire le plein de gels énergétiques et faire des courses d’entraînement. Même si les gens auront des temps d’arrivée différents (et certains peuvent abandonner), c’est toute la préparation avant le jour de la course qui peut vous aider à partir du bon pied.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Business ici

Recommandé pour vous

A la Une
Quel avenir sans Gulf Stream ?
Deux études parues cette année dans la renommée revue scientifique Nature ont ra…
A la Une
Redistribution des richesses : et si l’exemple venait de la Chine
Aussi incroyable que cela puisse paraitre, la chine semble en passe de devenir u…
A la Une
Neutralité carbone : l’objectif de la Chine d’ici 2030 et 2060
Photos © Reyl Par Daryl Liew, CIO chez Reyl Singapore  Le président Xi Jinping a…
A la Une
Toxicité des dirigeants: un fléau en pleine expansion
La vie au travail est de plus en plus confrontée à la présence de leaderships to…
A la Une
Travailler quatre jours par semaine, payé cinq : pourquoi doit-on l’envisager ?
C’est une entreprise de Nouvelle-Zélande qui a lancé un pavé dans la mare …
A la Une
Et si on osait enfin se faire plaisir professionnellement
Il y a encore 50 ans, dès la fin de nos études on signait un contrat d’embauche …