Comment les femmes peuvent-elles dépasser le syndrome de l’imposteur ?

18 février 2021

Les femmes, plus que les hommes, sont beaucoup plus affectées par le sentiment d’illégitimité. En France, quatre créateurs d’entreprise sur dix sont des femmes. Malgré ce chiffre encourageant, nombreuses sont celles qui doutent encore de leurs capacités au point de renoncer à des projets importants, sans même s’apercevoir qu’elles succombent à une image complètement déformée de la réalité. Elles pensent ne pas être à la hauteur des responsabilités, c’est le syndrome de l’imposteur. Le syndrome de l’imposteur est donc lié à des croyances très limitantes de soi: l’impression de ne pas être légitime, de ne pas avoir les compétences nécessaires pour avancer.

Pourtant, il a été observé que les femmes sont beaucoup plus aptes à certaines responsabilités que les hommes. Leur intelligence est si active qu’elles peuvent facilement résoudre les plus grands problèmes qui se posent dans le monde. Avoir le syndrome de l’imposteur n’est pas une chose aisée surtout quand on croit suffisamment en soi. Les femmes ne devraient en aucun cas se sentir moindre face à des situations qui requièrent leur intelligence et leurs brillantes compétences. Il existe néanmoins des astuces pour diminuer ce syndrome de l’imposteur, et s’affirmer réellement en renforçant son estime de soi.

Mettre fin à la lutte contre le perfectionnisme

Nous passons beaucoup de temps à vouloir nous battre : à combattre contre nos émotions, contre nos tendances, contre nos actions ou comportements, à nous battre contre nous-mêmes. Si on vous dit immédiatement que vous êtes une personne fixe, que ferez-vous et que devez-vous absolument vous discipliner d’une manière ou d’une autre, sinon comment allez-vous dans ce cas améliorer votre estime de soi et votre valorisation?

Etant donné que le perfectionniste est très doué dans le raisonnement et a pleinement conscience des conséquences de ce genre de comportement. Alors le combattre devient pire que vivre avec, d’autant plus qu’ils ne peuvent faire autrement. Au lieu donc de chercher à combattre le côté perfectionniste, il serait préférable de le diminuer, cela vous aidera à façonner une meilleure estime de soi, sans toutefois dilapider votre énergie.

Débarrassez-vous des fausses idées de l’autre et du vrai jugement de soi

Les personnes qui ne se reconnaissent valables qu’aux yeux de l’autre ont tendance à croire que les autres en question passent un temps considérable à les observer, à les évaluer, alors que c’est dans le regard même de soi que se situe le pincement du jugement: ce ne sont pas les autres qui nous sous-estiment, nous nous sous-estimons nous-mêmes. En d’autres termes, nous pouvons nous épargner le souci du regard de cette autre personne, qui, elle aussi, est trop occupée à regarder son nombril et à le juger par la suite.

Reconnaître ses exploits ou ses réalisations

Habituellement, quand on parle du syndrome de l’imposteur, le premier conseil est de reconnaître votre réussite, ce qui est un conseil tout à fait raisonnable. Le problème est que, par définition, un imposteur autoproclamé ne réussira pas, parce que la responsabilité de la partie acceptable de son travail incombe à la chance, aux autres, ou à toute entité extérieure à laquelle elle peut être discrètement transmise.

Revenir à ce que nous avons réalisé ou accompli, c’est peut-être éliminer plus facilement la notion d’échelle et nous donner l’autorisation de réintroduire à sa place une dimension de plaisir: ce que nous avons fait, et question d’apprivoiser la possibilité de construire l’estime de soi: ce qui au fond de nous, nous rend heureux, et génère ainsi chez nous un sentiment agréable. Tout ce qui génère un sentiment positif en nous, relève automatiquement d’un accomplissement ou d’une réalisation.

Evitez les comparaisons inutiles

Se comparer aux autres est un moyen très simple de se dévaloriser. Ce sentiment nous pousse à observer chez les autres, les qualités ou les compétences que nous nous reprochons de ne pas avoir. C’est une technique parfaite pour écraser votre estime de soi et éviter toute inclination de votre part à travailler pour vous-même. Il est difficile d’être à la hauteur quand vous passez toute votre vie à vous efforcer à vous comparer à ceux que vous pensez être des super-héros.

Arrêtez donc de faire des comparaisons là où elles n’existent pas. Ayez confiance en vous, affirmez-vous en valorisant votre estime de soi, faites-vous entendre, et partagez avec d’autres ce que vous avez de meilleur en vous. Bien que tuer le syndrome de l’imposteur soit loin d’être une tâche facile, mais avec beaucoup de volonté, de courage et de détermination, on y arrive toujours.

Retrouvez l’ensemble de nos articles Leadership ici

Retour haut de page